Avertir le modérateur

Geneviève SCHMIT

  • Manuel anti Manipulateurs Pervers Narcissiques

    Vous venez de réaliser que vous êtes sous l’emprise d’un manipulateur pervers…
    Réagissez et protégez-vous, mais pas n’importe comment.

     

    Je suis également là pour vous y aider …

    Lire la suite

  • Maltraitance institutionnelle: DIABOLISATION DE LA MÈRE ET DE L’ENFANT?

    "On assiste bien à une entreprise de diabolisation de la mère et de l’enfant, c’est typique, pathognomonique pourrait-on même dire de ces situations. Dans ce livre, je décris tous ces mécanismes d’alliance qui peuvent impliquer des professionnels. Il y a des alliances perverses, c’est-à-dire que le parent maltraitant peut alors s’appuyer sur un professionnel lui-même pervers qui va s’allier à leur cause (oui ça existe !), les défendre, et contaminer aussi tout le reste de l’institution. Ils arrivent aussi à cultiver le déni des gens et à construire avec eux ce qu’on appelle la communauté de déni (on tait quelque chose dans un pacte tacite souvent inconscient pour maintenir le déni qui nous protège). Ils arrivent au travers de nombreux mécanismes que j’ai décrits (alliances diverses, emprise, manipulation, contamination délirante…) à mettre les professionnels de leur côté, ce qui est finalement assez facile parce que l’on n’a pas envie de voir ces drames-là. Ce n’est pas très dur de se ranger du côté du bourreau, c’est plus difficile et coûteux psychiquement de se ranger du côté de la victime…"

     


    -lire la suite-

  • Victime de pervers narcissique; Pourquoi moi ?

    Y aurait-il une prédisposition à être victimes de manipulateurs pervers narcissiques?

    Cela ne fait pour moi aucun doute, mais ce propos doit être nuancé.

    Ce point est essentiel à comprendre pour mieux se protéger, se reconstruire et, le cas échéant, aider nos enfants à se prémunir de la toxicité de certains individus.

    Force est de constater que nous vivons dans un monde en perpétuelle crise et que, pour y survivre peut-être, beaucoup usent de leurs influences pour se protéger. La manipulation perverse semble bien devenir un moyen efficace pour s’imposer aux autres, vus ici comme rivaux, et offre le bénéfice d’échapper à une remise en question personnelle.

     

    Le profil psychologique des victimes que je rencontre au quotidien semble caractérisé par une certaine fragilité émotionnelle, un manque de confiance en soi, une mauvaise image de soi, et d’un sentiment d’impasse, voire d’impuissance. Je note également une configuration récurrente: celle d’un choc émotionnel précédent la rencontre perverse. Cet état d’être intérieur et profond tend à faire émerger une peur, consciente ou non, de l’abandon, du rejet, de la solitude. Cette conjoncture amène la « proie idéale » à un état d’hyper-empathie qui aura tendance à l’inciter à donner vie à ses rêveries rassurantes et à idéaliser la rencontre.

    Ces éléments constituent les failles qui rendront possible l’attraction comme la captation perverse.

     

     

    -Lire la suite-

  • Souffrance de la victime face à la justice

    Pièges et souffrances des victimes de pervers narcissiques face à la justice

     

     

    Ces terribles pièges auxquels font face les victimes de violence conjugales et familiales

     

    Se rendre compte que l’on vit avec quelqu’un de violent ou avec un pervers narcissique est souvent le début d’une épreuve très difficile à surmonter. Car porter plainte, l’étape suivante est loin d’être une sinécure.

     

    Interview pour la rédaction d’Altantico

     

    Dans votre article: « La plainte et la justice face au pervers narcissique », vous expliquez que « la plainte n’indique pas la fin d’un problème, mais bien le début d’un autre : celui d’être prise au sérieux ». En matière de divorce,  quelles sont les principales difficultés rencontrées par celles qui en font la demande ?

    Effectivement, la prise sincère de décision de se séparer, ou de divorcer d’un pervers narcissique est un choix étourdissant, affolant même. Ce choix signe un point de non-retour, et cela même s’il y a déjà eu des « menaces » ou des tentatives avortées dans le passé. Dans tous les cas, il y a une nouvelle dynamique relationnelle dangereuse qui se met en place.

    En demandant, et parfois même en acceptant le divorce, la victime, homme ou femme, commet un crime de lèse-majesté; elle brise le pacte, elle brise l’image et devient la personne à abattre.

    Ce moment ne doit pas être pris à la légère. L’idéal étant de prendre le temps de bien préparer son « coup », son dossier, et de mettre immédiatement à l’abri tout ce qui peut encore l’être. Il est essentiel que la victime se prépare à l’annonce de sa séparation ou du divorce. Il est impératif qu’elle sache se taire, garder le secret de son choix le plus longtemps possible tout en contre manipulant et en se préparant avec détermination.

     

    Le temps joue contre la victime, le temps joue pour le pervers narcissique.

     

    Lire l'article entier

  • Pourquoi tant de haine ?

    Pourquoi les manipulateurs pervers narcissiques peuvent-ils exprimer subitement autant de haine envers leurs victimes ?

     

    Témoignages:


    Martine confie: « Un mois avant ça allait (bien sûr sans compter l’austérité et les culpabilisations qui duraient depuis 8 ans). Pourtant, la semaine qui suivi ma fracture à ma cheville tout a commencé à se dégrader. J’ai eu l’impression qu’elle était dépassée par la situation et elle est devenue comme hystérique! C’était le diable en personne !
    Jusqu’à ce jour, et depuis 8 ans, c’était moi qui assumais toutes les tâches du quotidien. Et là, du jour au lendemain, elle a été contrainte de faire face à toutes ces responsabilités, même celle de sortir les chiens. Cette situation a fait dégringoler la stabilité maintenue artificiellement, celle de notre couple, en un rien de temps ! J’ai eu l’impression qu’elle m’en voulait d’avoir eu cet accident. »

     

     

    Pendant des mois, des années parfois, le manipulateur pervers retient sa proie. Il la dirige habilement et la contrôle avec tous les outils qu’il possède naturellement: notamment son grand pouvoir de culpabilisation si facile à renforcer chez la victime, celui qui consiste à la déstabiliser par des flatteries qu’il alterne avec des dévalorisations plus ou moins sournoises… en bref, il drive son attelage avec maestria.
    Le pervers narcissique vit dans « son monde », avec ses certitudes rassurantes et auto valorisantes. Il limite et cloisonne les contacts et les informations. Il se croit tout puissant et autorisé de ce fait à dépasser les limites imposées par la société qui l’entoure. Il se prend pour Dieu. Ce comportement lui est parfaitement naturel et même vital.

     

    Le prédateur met en place toutes les stratégies protectrices utiles face aux situations pouvant générer une frustration ou une angoisse trop grande. Son propre équilibre en dépend.

     

    - Lire l'article intégral -

  • Colloque Sénat

    Colloque au Sénat

    L’image contient peut-être : ciel et plein air

    Le harcèlement moral dans la vie privée, conséquences sur les enfants.
    Bilan et perspectives

     

    Vendredi 9 mars 2018

    De 9h à 17h30

    Palais du Luxembourg Paris 6ème - Salle Clémenceau

     

    -GRATUIT-

     

    J'ai le plaisir de vous adresser une invitation à participer au colloque que nous organisons  au Palais du Luxembourg, le vendredi 9 mars 2018, sur la question du harcèlement moral dans la vie privée. Ce colloque est organisé sous la forme de quatre tables rondes permettant à des experts pluri-disciplinaires de traiter tous les aspects du problème et d'avoir un échange avec les participants. Les actes de ce colloque ainsi qu'un livre blanc du harcèlement moral dans la vie privée seront publiés à l'issue de cette journée.

     

    Lire la suite

  • Et si c’était moi le pervers narcissique ?

    Quand le manipulateur pervers narcissique se cache derrière une « remise en question » …

     

    Sur les réseaux sociaux, parfois en consultation, des personnes, hommes et femmes s’interrogent: « Et si en fait, c’était moi le pervers narcissique ? » et se rassurent très vite en affirmant, « Ce qui est surprenant c’est que même les victimes, un jour ou l’autre se posent cette question. »

    Le mouvement commun des victimes de pervers narcissique, tel un ultime réflexe de survie, est de s’insurger vigoureusement face à cette question que l’on fait passer pour saugrenue alors même qu’elle est parfaitement légitime. Le raisonnement qu’impose celles ou ceux qui se définissent comme victimes est toujours le même:  » Si tu étais vraiment PN tu n’aurais pas rédigé ce post et ne l’aurais pas formulé de cette façon. Si tu étais vraiment PN, tu ne te remettrais pas en question comme tu le fais. Ne doute surtout pas de toi ! ». Ou encore:  » Un pervers narcissique n’est pas conscient de l’être, il ne se remet jamais en question, donc tu n’en es pas. »
    En rassurant promptement, elles se rassurent elles-mêmes. Chapitre clos, c’est sans appel… du moins dans leur esprit.

     

    Est-ce réellement si simple ?

     

    Lisez ceci:

    http://pervers-narcissiques.fr/remise-en-question/


    Qu'en pensez vous ?

    _________________________________________________

     

     schmit, pervers narcissique, manipulateur pervers, PN© Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques. . 

    Consultations à distance par téléphone ou Skype: 06.43.43.15.79


      

    J'aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.PsyFacebook Soutien.Psy

     

  • L’assertivité et l’art de dire les choses

    assertivitéComment dire les choses qui permettront de sortir des impasses relationnelles ? Ça paraît simple mais on s’aperçoit que dès qu’il y a quelque chose d’émotionnel dans la relation, ça bloque ou ça sort n’importe comment ou ça ne sort pas du tout. Très souvent, les tentatives d’explication aggravent le différend relationnel.

     

    Comment s’y prendre pour être écouté ?

     

    Il existe différents registres de communication. Qu’il convient de différencier.

     

    Le premier registre de communication est celui des faits.

    Un fait se définit par son caractère indiscutable. Que cela vous plaise ou non, c’est comme ça. Ce n’est pas une question de point de vue. Napoléon est mort à Sainte-Hélène en 1821. Du coup, le fait permet de se mettre d’accord et on peut donc s’en servir pour dire les choses.

     

    Le deuxième registre à connaître, notamment pour l’éviter, est celui des opinions.

    Autant le fait est indiscutable, autant l’opinion est discutable à l’infini. Chacun peut avoir son opinion sur telle ou telle question. Moi je crois que les vacances à la montagne c’est bien et que Beaubourg c’est moche, voilà. C’est un registre à éviter lorsqu’on a besoin de dire les choses puisqu’il peut prêter à discussions interminables et donc à réfutation et non écoute. Notamment lorsqu’il s’agit d’un différent relationnel.

     

    Car l’opinion comporte un jugement. Juger une situation, ou l’autre ou les deux. Et à démarrer par un jugement, on va aisément bloquer la relation. Ce n’est d’ailleurs pas une mince affaire de laisser de côté le registre des opinions puisqu’il semble que 90 % de nos propos et échanges soient constitués d’opinions et de jugement. Bien pas bien, intéressant pas intéressant, sympa pas sympa, beau pas beau. Blablabla qui nous occupe beaucoup. Pas toujours de façon très utile. « En un mot comment vas-tu ? – Bien ? – Et en deux mots ? – Pas bien. »

     

    - Lire la suite -

     

    Schmit, Pervers narcissique, Manipulateur perversDans l'article un interview de Geneviève Schmit sur:

    Comment l'emprise perverse se met-elle en place?

     

     

     

  • Les 4 accords Toltèques pour les enfants

    Les 4 accords Toltèques accessibles aux enfants + sa vidéo

     

    Les enfants victimes des agissement pervers d’un parent manipulateur doivent, plus que tout les autres encore, et avec l’aide du parent protecteur, s’inscrire dans des valeurs saines et stables. Ces règles de vie et de pensées représenteront le meilleur repart contre les lutes internes qu’ils ressentiront.

     

    Lire la suite: http://bit.ly/accords-tolteques-enfants

  • Emprise et perversion narcissique

    Emprise, vous avez dit « emprise »

    Un article de Gérard-Yves Cathelin 
    Psychanalyste, addictologue et psychothérapeute
    Château Thierry (02) et La Ferté-sous-Jouarre (77)
     

    Le lien d’emprise est formé d’un choix de détruire toute l’humanité chez le (la) partenaire pour l’utiliser à sa guise comme une marionnette.
    Derrière l’emprise le pervers narcissique, le destructeur, à une haine de lui-même.
    Cette haine, au lieu d’être gérée par le pervers narcissique, va se diriger contre autrui, la victime. Ainsi toutes les réponses seront perçues comme inappropriées.

    De ce fait le pervers narcissique avec l’emprise emprisonne sa victime. Cette dernière sera empêchée d’agir, de penser, d’imaginer.
    L’emprise se met à la place de la séduction, elle vise à « ligoter » la victime et son autonomie.
    Le pervers narcissique qui met sous emprise, impose un aveuglement « Tu dois penser comme je pense, ne parle pas, je parle à ta place, car tu es nulle et je suis intelligent« .

    « Plus les rapports sont soumis à l’emprise, plus ils se dégradent, s’étiolent. C’est le revers de la médaille, les autres ne sont que des serviteurs à étancher toutes les soifs … » Pascal Bruckner – Misère de la prospérité.

    La victime est maintenue dans cet enfermement, elle est niée, annulée dans son identité d’ « Être Au Monde »

     

    Pour lire la suite:
    Emprise et perversion narcissique

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu