Avertir le modérateur

Le Pervers Narcissique, un artiste manipulateur

mouton-loup-transparent-pt.jpg« Chez un pervers, la domination est sournoise et niée. La soumission de l'autre ne suffit pas, il faut s'approprier sa substance. »

Un individu pervers est constamment pervers ; il est fixé dans ce mode de relation à l’autre et ne se remet en question à aucun moment. C'est une construction de son esprit malade.

Même si sa perversité passe inaperçue un certain temps, elle s’exprimera dans chaque situation où il aura à s’engager et à reconnaître sa part de responsabilité, car il lui est impossible de se remettre en question.

Ces individus ne peuvent exister qu’en « cassant » quelqu’un : il leur faut rabaisser les autres pour acquérir une bonne estime de soi, et pas là même acquérir le pouvoir, car ils sont avides d’admiration et d’approbation.

Ils savent naturellement manipuler, ce qui semble un atout dans le monde des affaires ou de la politique. On les craint également car on sait instinctivement qu’il vaut mieux être avec eux que contre eux. C’est la loi du plus fort.

La perversité ne provient pas d’un trouble psychiatrique mais d’une froide rationalité combinée à une incapacité à considérer les autres comme des êtres humains. Un certain nombre de ces pervers commettent des actes délictueux pour lesquels ils sont jugés, mais la plupart usent de leur charme et de leurs facultés d’adaptation pour se frayer un chemin dans la société en laissant derrière eux des personnes blessées et des vies dévastées.

Ne pas nommer la perversion est un acte encore plus grave, puisque c’est alors laisser la victime démunie, agressée et agressable à merci.

Le premier acte de ces prédateurs consiste à paralyser leurs victimes pour les empêcher de se défendre.

Une personne qui a subi une agression psychique telle que le harcèlement moral est réellement une victime, puisque son psychisme a été altéré de façon plus ou moins durable.

J’ai choisi délibérément d’utiliser les termes agresseur et agressé, car il s’agit d’une violence avérée, même si elle est occulte, qui tend à s’attaquer à l’identité de l’autre, et a lui retirer toute individualité. C’est un processus réel de destruction morale, qui peut conduire à la maladie mentale ou au suicide. Je garderai également la dénomination de « pervers », parce qu’elle renvoie clairement à la notion d’abus, comme c’est le cas avec tous les pervers. Cela débute par un abus de pouvoir, se poursuit par un abus narcissique au sens où l’autre perd toute estime de soi, et peut aboutir parfois à un abus sexuel.

De petits actes pervers sont si quotidiens qu’ils paraissent la norme. Cela commence par un simple manque de respect, du mensonge ou de la manipulation. Nous ne trouvons cela insupportable que si nous sommes atteints directement. Puis, si le groupe social dans lequel ces conduites apparaissent ne réagit pas, cela se transforme progressivement en conduites perverses avérées qui ont des conséquences graves sur la santé psychologique des victimes. N’étant pas sûres d’être entendues, celles-ci se taisent et souffrent en silence.

La difficulté des transcriptions cliniques réside dans le fait que chaque mot, chaque intonation, pris séparément, paraissent anodins, mais leur ensemble crée un processus destructeur Cela ne les empêche pas de donner le change par ailleurs et de paraître tout à fait adaptés à la société.

Les agressions sont subtiles, il n’y a pas de traces tangibles et les témoins tendent à interpréter comme de simples relations conflictuelles ou passionnelles entre deux personnes caractérielles ce qui est une tentative violente de destruction morale et même physique de l’autre, parfois réussie.

Un individu narcissique impose son emprise pour retenir l’autre, mais il craint que l’autre ne soit trop proche, ne vienne m’envahir. Il s’agit donc de le maintenir dans une relation de dépendance ou même de propriété pour vérifier sa toute-puissance.

Le partenaire doit rester là pour être frustré en permanence ; il faut en même temps l’empêcher de penser afin qu’il ne prenne pas conscience du processus.

L’emprise est mise en place par un individu narcissique qui veut paralyser son partenaire en le mettant en position de flou et d’incertitude. Cela lui évite de s’engager dans une relation de couple qui lui fait peur.

Il la retient par un discours double…

La violence perverse apparaît dans les moments de crise quand un individu qui a des défenses perverses ne peut pas assumer la responsabilité d’un choix difficile.

Parfois il ne s’agit pas d’un mouvement pervers transitoire, mais de la révélation d’une perversité jusqu’alors occultée. La haine qui était masquée apparaît au grand jour, très proche d’un délire de persécution. Pour que cela soit crédité, il faut disqualifier l’autre en le poussant à un comportement répréhensible.

La victime aurait pu avoir une réaction violente devant cette trahison, auquel cas elle aurait été qualifiée de violente. Au contraire, elle s’effondre, et est considérée comme folle, dépressive. Dans tous les cas elle est en faute. Puisqu’elle ne se remet pas en faute par des réactions excessives, il ne reste que les insinuations et la médisance pour la disqualifier.

>>> lire la suite ...

Spécialiste de l'aide et du soutien aux victimes de pervers narcissiques et manipulateurs pervers.

http://pervers-narcissiques.fr

Geneviève Schmit
06.43.43.15.79
Consultations aux cabinets de Paris et de Seine et Marne
Soutien psychologique par téléphone - France - Belgique - Canada

schmit@pervers-narcissiques.fr

 

cabinet-hypnose.fr - blog d'actualité sur les thérapies alternatives - paris-emdr.fr - paris-hypnose.fr - paris-tabac.fr - pervers-narcissiques.fr - Manipulateurs le Blog

Commentaires

  • Bonjour,

    Est il possible que chacun de nous soit traversé par des moments où l'on ait des signes de perversion, mais sans être des personnalités perverses pour autant ?

  • Bonjour,

    Il me semble évident que nous pouvons tous avoir des "comportements" plus ou moins pervers, sans être de personnalité perverse.
    Tout est une question de dosage d'une part, et sans doute de conscience de ses actes d'autre part.

    Cordialement, Geneviève Schmit

  • Bonsoir,

    Merci pour votre réponse .
    Je pensais également que c'était possible, ayant eu à voir un reportage " la mort du travail" sur France 3 au cours duquel des femmes sont poussées à exercer des pressions sur une collègue pour faciliter son départ, par peur elles même de la direction et de perdre leur emploi. Jusqu'à produire des actes délictueux(mettre des objets dans son sac pour prétendre à un vol ) à l'encontre de la dite personne . Elles ne l'auraient sans doute pas fait sans un contexte spécifique de pression générale de la direction . Pensez vous que certaines personnalités peuvent résister malgré la pression et par quelle structure psychique ? Pensez vous sain de se poser la question pour soi même et toutes les relations que l'on entretient aux autres, et comment peut on approcher cette question si on ne se l'est jamais posée réellement ? Est ce que n'importe quelle peur peut tout bonnement pervertir les relations aux autres ?
    Merci si vous avez le temps de répondre à ces questions.

  • Bonsoir,
    Je pense également que les peurs pervertissent les relations... elle pervertissent même les nations...
    Je vous propose que nous en parlions en particulier si vous pensez que cela peut vous aider.
    Très cordialement, Geneviève Schmit

  • Bonsoir,

    Je viens de lire votre texte avec beaucoup de souffrance.
    Il y a deux ans j'ai quitté mon compagnon après 30 ans de vie commune.
    J'ai vécu exactement cette situation, aujourd'hui je souffre encore, parce que je veux comprendre pourquoi il m'a fait subir cette perversion.
    Ce qui me fait le plus mal,c'est qu'il continu en se servant de nos enfants.
    Comment faire pour les libérer de cet état.
    Qui peut m'aider à les sortir de là.
    Il me touche à travers eux.
    Aidez moi, je vous en prie.

    Sylvie.

  • Je vis exactement cette situation avec une femme perverse narcissique et très procédurière parce qu'elle a demandé le divorce "parce qu'elle ne m'aimait plus". Je l'aime toujours mais toutes les preuves de sa maladie sont tournées en dérision. Affirmant même que d'après son avocate la perversion narcissique est à la mode ! Que ça n'existe pas !

  • Bonjour, je viens de quitter un pervers narcissique après 18 mois de vie commune (nous nous connaissons depuis 3 ans). Je me reconnais parfaitement dans ce que vous décrivez. Je suis tellement traumatisée que le simple fait qu'il revienne pour reprendre ses affaires stokées chez moi me terrorrise. Il a été jusqu'à exercer des violences physiques qu'il minimise (c'est moi qui suis folle). Je ne sais pas si je dois l'affronter une dernière fois ou m'éclipser le jour de son déménagement. J'ai déposé plainte pour me protéger; il ne comprends toujours pas...

  • Les commentaires sur ces sites sont tristes. Les gens semblent avoir peur de dire les noms des personnes concernées.

    Je connais une personne à Québec qui a réussi à faire interner deux pervers narcissiques, ces personnes sont des jumeaux.


    En terminant, tout le monde sait qu’un pervers narcissique doit avoir des complices. Des gens profiteurs, calomnieux, menteurs, hypocrites et même des chieurs et des chieuses.

    Restez honnête et courageux et n’hésitez pas à utiliser la force nécessaire.

  • à l'attention de ANONYMOUSTRALOPITÈK
    J'ai supprimé les noms que vous aviez mis dans votre post.
    Si je les avais laissé, c'est moi que l'on pourrait attaquer en Justice et je n'ai pas ce goût là.
    Je comprend fort bien ce qui vous anime et je le respecte, mais ne faites pas courir les risques aux autres!
    Je me suis moi-même un jour retrouvée dans le bureau du juge pour atteinte à l'image de celui qui m'avait fait souffrir... et je sais ce qu'est cette frustration et sentiment d’injustice.
    Bon courage! Geneviève

  • "Un individu narcissique impose son emprise pour retenir l’autre, mais il craint que l’autre ne soit trop proche, ne vienne m’envahir. Il s’agit donc de le maintenir dans une relation de dépendance ou même de propriété pour vérifier sa toute-puissance."
    = ne vienne "l" 'envahir... non ?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu