Avertir le modérateur

L'assertivité - "Conversation" avec un pervers narcissique

2001-08-25A.jpgFondamentale dans le cadre d'une communication non violente, l'assertivité peut vous aider à supporter (peut-être même de contrer) les discours manipulateurs, confusionnants et agressifs du pervers narcissique.

Il est difficile, voire impossible ,de gérer un pervers narcissique, pourtant, lui opposer un comportement assertif  peut le déstabiliser.

Le pervers narcissique utilise le langage pour amener sa victime dans une confusion telle qu'elle ne peut plus discerner le sens de la « conversation » et se retrouve très vite dans une sorte de transe hypnotique où elle n'a plus aucune maitrise de ses émotions et de ses pensées.
Perdant immédiatement tout contrôle et ressentant un grand danger, la victime se trouve dans un état légitime de réaction protectrice qui se transforme presque immédiatement en fuite ou en agression et qui sera alors retournée contre elle puis instrumentalisée avec régal par le provocateur.

Face à un PN, l’assertivité semble être la seule alternative que vous ayez pour vous positionner dynamiquement sans renoncer totalement à votre amour-propre et en ouvrant peut-être une brèche dans laquelle vous pourrez tenter d'exprimer votre émotion.

Assertivité et communication non-violente peuvent vous fournir quelques outils efficaces et désinhiber votre intelligence émotionnelle et relationnelle, étouffée par une l’oppression délirante d’un PN .

Nous vous exposerons les principes essentiels de la CNV dans un prochain article.

Nous vous conseillons vivement les textes de Thierry TOURNEBISE

( cf cet article http://www.maieusthesie.com/nouveautes/article/assertivite.htm )




ASSERTIVITE : oser s’exprimer , savoir dire non, savoir demander, …

Être assertif, c'est savoir se défendre en respectant son/ses interlocuteur(s).

Définition

L’assertivité désigne une conception des  relations humaines qui s'appuie sur le refus de produire ou de subir des comportements négatifs tels que:

  • les comportements d’agression ou de domination
  • les comportements de soumission, de la fuite ou d’abandon
  • les comportements de manipulation



Etymologie

Le mot assertivité vient de l'anglais assertiveness, substantif formé à partir du verbe « to assert » : affirmer, assertion, s'affirmer, défendre ses droits, défendre son opinion. Assertiveness peut donc se traduire en français par « affirmation de soi », confiance en soi, force tranquille . L’ «assertiveness» permet à chacun de s'affirmer dans la vie tout en gardant des relations positives avec Autrui.



Des relations interpersonnelles plus fécondes

L'assertivité, c'est donc une affirmation de soi constructive et responsable, intelligente. Il s'agit de se respecter soi-même en s'exprimant directement, sans détour, mais avec considération.
Bien que l’assertivité ne soit pas une technique mais une attitude, elle permet de développer des techniques s’en inspirant. Il s'agit d'assurer la capacité à dire autant que celle à entendre : le partage de points de vue différents devient dès lors possible sans conflits. L'assertivité permet alors de favoriser les bonnes relations au sein d’un groupe et d’apaiser les relations professionnelles

Ni paillasson Ni hérisson

L’affirmation de soi c’est donc aussi un respect de soi où il y a aussi respect d’autrui.

Il est en effet tout aussi  important de respecter autrui que de se respecter soi-même. L’assertivité induit donc une attitude où les deux sont présents sans que l’un le soit au détriment de l’autre.

L'assertivité n'est pas une attitude dans laquelle on accepte tout sans rien dire. Savoir s'affirmer et oser s’exprimer est primordial pour la qualité des échanges. Il faut donc entendre les critiques sans vouloir se justifier absolument, ou contre-attaquer de façon impulsif . Être assertif , c’est reformuler la critique, demander des précisions, puis dans un deuxième temps, choisir de reconnaître de ou réfuter les faits.

L’assertivité, c’est donc la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres. Elle correspond à une attitude de fermeté par rapport aux événements et à ce que l’on considère comme acceptable ou non, de façon à développer des relations plus harmonieuses.

L'assertivité implique et la prise de conscience et l'affirmation de ses propres limites.


Un cercle vertueux: l'échange gagnant-gagnant

Dans l'assertivité, on ose dire, mais on reste présent pour entendre et pour gérer le retour que l'autre nous adresse. La philosophie de vie de l'assertif correspond au « je suis OK, vous êtes OK » (relation idéale selon l'analyse transactionnelle). L’assertif postule le respect réciproque des opinions : ce n'est pas parce que moi j'aime telle chose que les autres ont tort de ne pas l'aimer.

L’exemple de l’accord Gagnant-Gagnant (win-win en anglais) est significatif :il s’agit d’ un accord par lequel chaque partenaire se préoccupe de l'intérêt de son partenaire, afin de maximiser son propre intérêt. Il ne s'agit pas de rechercher le meilleur compromis de partage des gains mais d'augmenter les gains de chaque partenaire. Adopter une relation Gagnant-Gagnant, fondée sur la satisfaction des besoins de chacun des partis, permet la résolution de conflit.



Être dans l'assertivité, c'est réunir deux qualités autrefois contradictoires: affirmation de soi et respect d'autrui.
L’assertivité produit un effet d’entraînement sur le ou les interlocuteurs. Elle permet d'accroître la qualité de la relation et la compréhension mutuelle et réciproque, tout en enclenchant un cercle vertueux.

 

Geneviève Schmit du Cabinet de Psychothérapies Brèves à Paris 17ème et en Seine et Marne

06.43.43.15.79

Mail

Consultations aux cabinets de Paris et de Seine et Marne
Soutien psychologique par téléphone - France - Belgique - Canada


cabinet-hypnose.fr - blog d'actualité sur les thérapies alternatives - paris-emdr.fr - paris-hypnose.fr - paris-tabac.fr - pervers-narcissiques.fr - Manipulateurs le Blog

Commentaires

  • c'est horrible, car tout ce que je lis correspond.... malgré tout, j'ai du mal à reconnaitre avoir aimé si fort un pervers narcissique, avoir subit de la dépendance affective envers lui, d'un autre côté c'est le seul moyen de me persuader que le quitter était la bonne solution... j'en souffre encore, je ne comprends pas ce qui s'est passé, comme un mauvais rêve...

  • Je crois que nous sommes nombreuses à faire ou avoir fait le constat que tout correspond...
    pour ma part en revanche, si je n'ai pas de mal à reconnaitre que je l'ai aimé très fort, j'en ai eu davantage à accepter de m'être "laissée faire" de la sorte...et tout ce que j'ai lu, échangé, entendu, m'a fait comprendre que je n'étais pas "responsable" de cela, que je n'étais pas "faible de m'être laissée faire"
    Oui, le quitter était la bonne solution, aujourd'hui je vis mieux, et je ne regrette pas une seule minute de l'avoir quitté...
    Pour ce qui est de "Comprendre ce qui s'est passé", j'ai juste compris que j'ai été victime d'un pervers narcissique, qui a fait des dégâts dans ma vie, dans ma tête et dans mon cœur. Et aussi que je dois maintenant regarder devant, il y a ma nouvelle vie :)

  • merci de votre réponse... où peut-on dialoguer avec des gens qui ont été victime de pervers narcissique ? bonne soirée à vous

  • Bonsoir,
    Je serai ravie de vous retrouver sur mon blog dont la dynamique est très positive.
    http://manipulateurs.wordpress.com/
    Le site principal: http://pervers-narcissiques.fr
    Cordialement, Geneviève

  • Nathalie,
    si tu veux dialoguer, j'ai été moi aussi victime de pn. Il revient toujours, je n'ai pas encore la force de lui fermer ma porte.
    Ce n'est pourtant plus de l'amour puisque je sais toutes les bassesses dont il est capable,alors que m'arrive t'il pour que je reste accro à ce pauvre type?
    L'assertivité, je n'y arrive pas. C'est comme si je n'avais plus de self contrôle. Et lui est toujours si calme.
    Samedi j'essaierai à nouveau.
    Bonne soirée à toutes

  • mariestef je suis ok pour le dialogue, et dis toi que le harcellement est leur mode de fonctionnement, donc oui, ils reviennent toujours avec les mots que tu attends pour une réconciliation qui ne sera qu'une autre rupture, plus douleureuse la prochaine fois.... courage fuyons !!!! bise à toi et bonne soirée à toute

  • Nathalie,

    je te remercie de m'avoir répondu. Bien sûr, je suis échaudée car depuis que nous sommes séparés il revient toujours au motif de me rendre service.

    La suite... rapport intime et devine qui reste pour dîner ?

    Là ou le bât blesse, c'est que c'est moi qui alterne les comportements contradictoires : tantôt je suis câline et puis tout d'un coup, à cause d'une phrase vexante, je me mets à hurler. on dit toujours que le pn souffle le chaud et le froid et bien lui il est toujours très calme.
    Vraiment je vais pas bien mais je mange à nouveau, c'est déjà ca! Sa violence psychologique est tellement insidieuse, je dois dire que c'est toujours des petites phrases limites et le pire je le soupçonne de me faire passer pour la jalouse de service... auprès de femmes qui gravitent dans sa vie...

    bref, très mauvais feeling car j'ai le sentiment qu'il attente à mon image sociale et se fait passer pour une victime

    Mais j'ai bien intégré qu'il ne m'aime pas. Ni moi, ni personne d'ailleurs..

    Au fait Nathalie, j'ai reçu ton message par le biais de "20 minutes", c'est normal ?
    comment as tu réussi a couper les ponts?
    Bonne journée à toi

  • moi aussi je reçois par le biais de "20 minutes" et je ne sais comment faire autrement... je voudrais bien dialoguer en direct, mais je ne sais comment faire ? si tu as une idée... j'ai réussi à couper les ponts car c'était ma santée mentale qui était en jeu... j'ai "sauvé" ma peau... car je l'aimais d'un amour infini, mais je l'ai quitté quand même, les douches froides, les séparations répétées, les doutes, les peurs, son égoisme, sa froideur, sa distance, sa manipulation, son manque de compassion ou d'empathie, sa supériorité, son agacement, son rabaissement, toutes ces choses qui font que tu n'es plus un être humain, que tu doutes de tout, tout le temps, et surtout de toi-même, qu'il retourne constamment les situations, que tout les torts viennent de toi, tout le temps, cette fatigue permanente, cette mélancolie ambiante, ce caliméro, qui pleure dans tes bras pour mieux te détruire, tout ce qui fait que tu sais que le mieux pour toi est de partir, et qu'il n'y a aucune issue de secours... courage à toi et à toutes nathalie

  • moi aussi je reçois par le biais de "20 minutes" et je ne sais comment faire autrement... je voudrais bien dialoguer en direct, mais je ne sais comment faire ? si tu as une idée... j'ai réussi à couper les ponts car c'était ma santée mentale qui était en jeu... j'ai "sauvé" ma peau... car je l'aimais d'un amour infini, mais je l'ai quitté quand même, les douches froides, les séparations répétées, les doutes, les peurs, son égoisme, sa froideur, sa distance, sa manipulation, son manque de compassion ou d'empathie, sa supériorité, son agacement, son rabaissement, toutes ces choses qui font que tu n'es plus un être humain, que tu doutes de tout, tout le temps, et surtout de toi-même, qu'il retourne constamment les situations, que tout les torts viennent de toi, tout le temps, cette fatigue permanente, cette mélancolie ambiante, ce caliméro, qui pleure dans tes bras pour mieux te détruire, tout ce qui fait que tu sais que le mieux pour toi est de partir, et qu'il n'y a aucune issue de secours... courage à toi et à toutes nathalie

  • Bonjour,
    Pour dialoguer dans un lieu plus approprié à votre sujet, je vous suggère de rejoindre le Blog qui est dédié aux victimes de pervers narcissiques: http://manipulateurs.wordpress.com/
    et de lire le site dédié: http://www.pervers-narcissiques.fr
    J'anime ces sites là.
    Très cordialement, Geneviève Schmit

  • J'ai eu les memes experiences de celle de Nathalie, enfin elle exprime touts les mots que je ne sais pas trouver. Chaque fois quand j'ai coupe les ponts il m'a recontacter, et chaque fois je suis revenu pour etre encore humilier. Chaque fois je me suis senti plus basse et surtout stupide. Il joue un jeu de vengance, il jou au chat et souris il me l'a meme dit. J'avais aussi l'amour infini pourtant je me suis mefie un peu des debut. Pourquoi? Parsque j'ai trouve les histoires qu'il m'a raconte pas croyable et il y avait toujours des contradicitons. Mais je suis tombe amoureuse de lui quand meme, je pense c'etait comme un tourbillion et je me suis presque noye. Je suis sortie mais je me ne sens pas bien, chaque jour et un effort, je me sens vide, morte.

  • Bonjour,
    J'ai travaillé 6 ans aux côté d'un PN !
    Cela fait plus de deux ans que j'ai changé de travail mais je sais qu'il cherche toujours à avoir des contacts avec moi !
    Il me suit en somme, il appel cher moi au travail, via mes amis qui on un facebook (bien qu'ils soient tous au courant de cette situation je leur est interdit de mettre des photos de moi.)
    Ma meilleure amie à ouvert un faut profil et il y met des photos de moi avec des petits commentaires odieux !
    Comment faire l'ignorer ?
    Cela fait 8 ans qu'il poursuit une de mes connaissance professionnel.
    Il n'as pas l'air de s'en lasser.....

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu