Avertir le modérateur

Rêves prémonitoires : notre don caché

rêves prémonitoires.jpg

 

Phénomène troublant connu depuis l’aube des temps, les rêves prémonitoires qui nous informent sur notre avenir ne seraient pas des légendes, mais le produit de l’une des facultés les plus incroyables de notre esprit…



Par Erik Pigani, psychologies.com, 10/2002

PSY EN MOUVEMENT - n° 13052011

Nous sommes aux Etats-Unis, dans les années 2050. La société a éliminé les crimes grâce à un système de prévention aussi étonnant que sophistiqué. Trois jeunes médiums plongés nuit et jour dans une piscine, et donc totalement coupés du monde extérieur, sont reliés à des ordinateurs qui captent leurs rêves. Leur particularité : ils rêvent exclusivement de meurtres… Enregistrées, les images de leurs songes cauchemardesques, triées et analysées, permettent de découvrir certains éléments des crimes à venir… Le film “Minority Report” de Spielberg est certes une remarquable aventure de science-fiction, mais n’est pas pour autant dénuée de tout fondement.

Impossibles, les rêves prémonitoires ? Pas forcément. Psychanalyste et rationaliste, Jeanne-Marie n’a jamais cru à ces phénomènes étranges, jusqu’au jour – ou plutôt une nuit – où elle a rêvé que sa sœur avait un accident de voiture au carrefour Saint-Jean. Elle a ruminé ce songe désagréable en se demandant pourquoi, inconsciemment, elle en voulait à sa sœur au point de désirer sa mort. Trois jours plus tard, l’accident s’est produit, heureusement sans gravité…, au carrefour Saint-Jean. Qui fut la plus traumatisée des deux sœurs ? Jeanne-Marie, bien sûr !

Les songes annonçant ainsi des événements futurs ont été recensés par milliers tout au long de notre histoire, quelles que soient l’époque ou la civilisation. Contrairement aux rêves "normaux", ces rêves particuliers comportent des informations non symboliques qui "parlent d’elles-mêmes" : les images sont beaucoup plus claires, plus "réelles" que dans un songe habituel et ne sont pas déguisées. Elles n’ont donc pas besoin d’être analysées pour être comprises.

La logique peut-elle tout expliquer ?

Dès la naissance de la parapsychologie scientifique, à la fin du XIXe siècle, les chercheurs ont tenté de découvrir si cette forme de prémonition ne relevait pas d’un processus de "logique inconsciente" – c’est-à-dire de la construction, par le cerveau, d’un événement dont tous les signes avant-coureurs sont normalement imperceptibles. En effet, ce dernier est capable d’enregistrer à notre insu une somme phénoménale de détails minuscules, perdus dans la masse des informations extérieures : sons inaudibles, images fugaces, non-dits, microvibrations, odeurs, etc. Au cours du sommeil, le cerveau fait le tri, classe les informations, établit des corrélations, et peut ainsi prévoir des événements dont la logique nous est inaccessible à l’état de veille. Voilà qui peut effectivement expliquer le caractère prémonitoire – à tort donc – de certains rêves.

Le problème est tout à fait différent, lorsqu’un songe délivre une information extrêmement précise qui ne peut être connue de personne. Ainsi, le témoignage du dessinateur Fred (auteur de la bande dessinée "Les aventures de Philoménon") : « Après un accident, j’avais laissé ma voiture à un ami garagiste en lui demandant de m’envoyer la facture au plus vite. La nuit même, j’ai rêvé qu’elle s’élevait à 1511,22 euros. Ce rêve était si fort que, le lendemain matin, j’en ai parlé à ma femme. Une semaine plus tard, mon ami ne connaissait toujours pas le montant des réparations. Deux semaines plus tard, j’ai reçu une facture de… 1511,22 euros, comme dans mon rêve ! » Difficile d’évoquer dans ce cas précis la logique inconsciente.

Des prémonitions provoquées en laboratoire

Après avoir analysé des milliers de cas spontanés, les chercheurs ont voulu démontrer de manière scientifique l’existence de ces prémonitions. Mais, pour cela, il fallait être capable de les provoquer ! Pendant une quarantaine d’années, un nombre impressionnant d’expériences ont ainsi été effectuées en laboratoire.

La plus célèbre a été menée à la fin des années 70 par le docteur Montague Ullman, alors directeur du département de psychiatrie du Maimonides Hospital, à New York. Le principe : pendant qu’un étudiant volontaire branché à un électroencéphalogramme dort dans une pièce insonorisée, un expérimentateur surveille ses phases de sommeil dans une pièce à côté. Dès qu’il repère une période de "sommeil paradoxal", il le laisse rêver pendant dix minutes, puis le réveille pour lui demander de raconter en détail ce qu’il a "vu". Toute la nuit, les rêves sont notés. L’expérience se poursuit le lendemain matin, lorsqu’un autre expérimentateur envoie mentalement à l’étudiant une image choisie au hasard par un ordinateur. S’il apparaît que l’un des rêves contient cette image, les chercheurs en concluent qu’il y a eu prémonition. Ces expériences ont donné des résultats étonnamment positifs et ont été maintes fois reproduites.

La physique quantique remet nos conceptions du temps en question
Si les rêves prémonitoires sont réellement ce qu’ils sont, c’est-à-dire des informations sur le futur, leur existence malmène sérieusement notre conception linéaire de l’espace-temps. Pourtant, la physique quantique – l’étude, entre autres, des particules subatomiques – a déjà bouleversé nos croyances sur le fonctionnement de l’univers et sur celui de la conscience. Surtout depuis le jour où, en 1982, le physicien français Alain Aspect a démontré que des informations peuvent voyager entre deux particules à des vitesses supérieures à celle de la lumière, inversant ainsi le temps ! Depuis, bien d’autres scientifiques ont tenté, et tentent encore, de résoudre cette énigme. Et tous en viennent à la même conclusion : le temps immuable, qui s’écoule inéluctablement au fil des jours, le nôtre en somme, ne serait pas la seule forme de temps qui régit l’univers…

Si les rêves prémonitoires délivrent des informations sur le futur, pourraient-ils empêcher que des catastrophes se produisent ou permettre de contrecarrer les crimes, comme dans le film de Spielberg ? Dans les années 60, le psychiatre britannique John Barker a fondé le Central Premonitions Registry pour tenter de répondre à cette question. En trente ans d’activités, il a reçu des milliers de témoignages, mais a été obligé de conclure qu’un rêve prémonitoire se produit en général dans les deux ou quatre jours qui précèdent l’événement. Le temps de recevoir et d’analyser les informations, il est trop tard…

Perspectives d’avenir ?

Les rêves prémonitoires ont-ils alors une quelconque utilité ? « Oui, répond Christine Hardy. Développer ce don caché, qui s’apparente à l’intuition, apporte des bénéfices considérables. » Docteur en sciences humaines, elle vient de publier “Votre esprit est guérisseur” (Editions du Dauphin, 2002). « L’un des principaux avantages de se mettre à l’écoute de ses rêves sans aucun a priori – c’est-à-dire en reconnaissant la possibilité d’obtenir des informations sur le futur – est d’avoir une perspective sur notre propre avenir. Cela permet aussi une beaucoup plus grande intensité de vie. C’est toute la question de l’ouverture de la conscience : plus vous permettez à votre inconscient de s’exprimer librement, plus vous pouvez explorer vos richesses intérieures. »

Ouvrir sa conscience demande cependant de remettre en question ses croyances et d’accepter que notre esprit – qui reste encore un mystère pour la science – recèle peut-être des dons inouïs, mais pourtant bien naturels.

Quand le temps s'inverse

Rudyard Kipling, auteur du “Livre de la jungle”, rationaliste convaincu, écrit dans ses “Souvenirs” : « Une fois, j’ai été certain d’avoir dépassé les limites assignées par le destin. »

Il raconte qu’il s’était vu en rêve, vêtu d’un habit qu’il ne portait jamais, debout dans une grande salle pavée de dalles fissurées. Il était au milieu d’une rangée de personnes habillées de la même façon que lui. Derrière eux, une foule. Sur sa gauche se déroulait une cérémonie qu’il ne pouvait pas voir à cause du très gros ventre de son voisin. Puis, la foule s’est dispersée. C’est alors que quelqu’un a pris son bras en disant : « Je voudrais vous dire un mot. »

Kipling, troublé par ce rêve très clair, y pensa souvent, sans en comprendre le sens. Deux mois plus tard, il assistait à une cérémonie dans l’abbaye de Westminster. Tout y était : le costume inhabituel, la rangée de personnes, la foule, le vieux dallage et… le gros ventre de son voisin de gauche qui l’empêchait de voir la cérémonie ! A la fin, quelqu’un posa sa main sur son bras en disant : « Je voudrais vous dire un mot, s’il vous plaît. » Pour conclure son récit, l’écrivain ajoute : « Mais comment et pourquoi m’avait-il été donné de voir une longueur encore enroulée de la pellicule de ma vie ?»

Cinéma

Un thriller visionnaire ?
Fidèlement adapté de “Minority Report”, une nouvelle de Philip K. Dick publiée en 1956, le film de Spielberg est bien plus qu’un thriller futuriste : le héros, incarné par Tom Cruise, confronté aux prémonitions de jeunes médiums et à son propre monde intérieur, se voit contraint de résoudre les grandes questions que nous nous posons tous face à notre destin : notre avenir est-il écrit ? Peut-on l’influencer ? Quelle est notre libre arbitre ?

Questions d’autant plus dérangeantes que les éléments du scénario sur les rêves prémonitoires correspondent exactement aux observations et aux expériences faites par les chercheurs en parapsychologie ces vingt dernières années.

A lire

La Conscience invisible de Dean Radin.
Un exposé brillant et accessible à tous, sur la preuve scientifique des phénomènes psi (Presses du Châtelet, 2000)

Psi d’Erik Pigani
Enquête sur les phénomènes paranormaux (J’ai lu, 2001).

 



Lu pour vous par Geneviève Schmit du Cabinet de Psychothérapies Brèves à Paris 17ème et en Seine et Marne

Geneviève Schmit
06.43.43.15.79

Mail

Consultations aux cabinets de Paris et de Seine et Marne
Soutien psychologique par téléphone - France - Belgique - Canada


cabinet-hypnose - blog d'actualité sur les thérapies alternatives -soutien-psy-en-ligne - Portail sur les pervers-narcissiques - Manipulateurs le Blog

Centre de recherche et d'aide aux victimes de violences conjugales et psychologiques dans la sphère familiale


Commentaires

  • Comment se fait-il que je fasse toujours des rêves où on veut me tuer ? Ca me réveille en sursaut et suis devenue parano. Je me méfie de tout le monde à cause de mes rêves.

  • Si vous deviez parametrer mes rêves, vous ne seriez pas déçu du voyage. les miens veulent me dégommer. Je m'empêche de dormir pour ne pas les revoir. je suis dans un état de dépression et de parano à cause d'eux. J'en fais d'ailleurs un livre.

  • mes rêves à moi sont un patchwork de ma vie, mélé aux films que je vois. intraductibles. le matin je m'en souviens dans les moindres détails, mais suis incapable de replacer les pièce de ce puzzle dans le bon sens afin d'en voir la définition.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu