Avertir le modérateur

Témoignage: J'ai été en couple avec un pervers narcissique

pervers narcissique, manipulateur pervers, violence psychologique, souffrance psychologique, perversion, PN, MPN, Geneviève SchmitNi la police, ni la justice, ni parfois même l'entourage ne se rendent compte de l'emprise d’un conjoint malsain.

Heureusement, les langues se délient, et on commence à s'intéresser aux victimes de pervers narcissiques.

Il existe des solutions pour s'en sortir.

Isabelle, 59 ans, a accepté de témoigner pour nous.

Il m’a complètement démunie

« En 1984, je rencontre un homme avec lequel je décide de m’installer, de faire ma vie.
Pendant 20 ans, je lui fais entièrement confiance. Je suis naïve…
Il me fait signer des cautions, destinées à garantir ses biens, et à m’exclure de toute acquisition.
Mais ça je ne le comprends que tard.

En réalité, je ne participais jamais aux investissements immobiliers qu’il faisait, mais je devais nourrir et habiller nos 6 enfants, payer les pensions, investir personnellement dans l’achat d’un frigidaire, d’une machine à laver, etc.
Au final je n’ai jamais eu un sou de côté, il m’a tout pris afin de s’assurer que je reste bien sous son emprise. »

« Tu n’auras rien ! »

« Quand je me suis rendue compte de son hypocrisie, j’ai demandé le divorce. Sa seule obsession a été de ne rien me laisser."


Il est difficile de démontrer la violence qui se cache derrière les manières sournoises des pervers narcissiques.
En plus d’être sa femme j’étais devenue son employée.
Dans les tiroirs de son bureau, il cachait tout un système d’écoute téléphonique lui permettant de nous espionner.
En ce qui me concerne il s’est aussi attaqué à mon âme, il ouvrait mon courrier, il fouillait dans mon sac, passait au crible mon téléphone portable...

Il me répétait sans cesse que le monde était pourri et corrompu, que lui seul était droit, honnête.
Il voulait donner l’image d’un homme irréprochable.
J’ai enfin compris que c’était lui le roi des hypocrites.
Il trompe tout le monde et ne recule devant rien, même les juges n’y ont vu que du feu. »


Au début j’étais docile, corvéable, manipulable


« Quand je l’ai quitté, il a tout mis en œuvre pour m’anéantir. 
Il n’a pas supporté que je lui échappe et s’est attaqué à tous ceux qui me soutenaient, tous ceux qui m’aimaient. 
Il voulait m’isoler, même de mes enfants.
Il s’est aussi approprié tous mes biens, tous mes meubles…
Il avait tout manigancé pour que je reste sa proie. 
Mais il devenait agressif et violent, j’ai préféré partir loin de lui.
Le jour de mon anniversaire, il a essayé de nous tuer en voiture, alors que je m’étais assoupie.
 
Vivre avec un manipulateur, c’est une véritable maladie qui vous ronge le corps et l’esprit. 
Les 7 années qui ont suivi mon départ, j’étais anéantie, je survivais tant bien que mal, complètement dépossédée de toute ressource.
Et à 52 ans, on ne retrouve pas de travail facilement…
Il lui est arrivé de revenir, de me promettre de m’aider… Pour toujours finalement laisser échapper sa fureur. 
J’ai fini par comprendre, au bout de ces 7 ans, que je devais rompre tout contact, quel qu’il soit, avec lui. »
 

Il devenait urgent que je me reconstruise

 

« Je devais retrouver une dignité de mère, et de femme.
Hélas, notre fille a choisi son camp. Depuis plus d’un an elle travaille dans son entreprise, elle habite toujours avec lui et ne m’adresse plus la parole. Il a trouvé une autre proie…

Aujourd’hui, j’essaie de ne plus me souvenir, je veux oublier toutes ces années d’humiliation.

Il m’a jetée à la rue, sans ma famille, j’étais S.D.F.
Je connais tous les huissiers de la région, les palais de justice, cinq avocats…
Tout ça pour obtenir une prestation compensatoire ridicule, qui couvre à peine les frais de justice.

J’ai retrouvé du travail, une certaine confiance. Mais je me bats pour que la justice reconnaisse notre douleur !

 

Article de Sophie Charbonnel journaliste au site http://quintonic.fr/


D'autres infos sur la page FaceBook:   https://www.facebook.com/Soutien.Psy

Commentaires

  • bonsoir a tous moi aussi j'ai été victime d'un pervers narcissique, ma vie est devenu un enfer avec tous ce qu il fais pour me detruir et je vis combat permanent mais la je suis a bout de tout.il ne faut rien lacher sinon il gagne, sa femme est aussi une victime, il a trouvé une nouvelle proie mais ne nous lache pas, j attends les resultats de l enquete pour pouvoir avancer dans cette enfer

  • Bonjour toutes: je suis ex victime d'une P/N/M: je suis un cas particulier, car c'est mon ex belle mère( décédée en Février 2010) et en + cerise sur le gâteau: on vivait mon mari et moi, en cohabitation avec elle: chose qui se pratiquait( mariée en 1981) mais HEUREUSEMENT: cela ne se fait plus= un enfer!!!! au début, je n'ai rien vu: j'avais 21 ans( l'amour est aveugle) mais de mois en mois/d'année en années, je voyais qu'elle avait un comportement" inhabituel" (j'avais travaillée en centre de psychothérapie) = insultes/humiliations/narcissique++++/autoritaire/elle "voulait tout savoir/tout gérer" vivre de ces conditions étaient impossible!!!! En 2000 janvier: j'ai craquée physiquement= 2 hospitalisations et là j'ai appris que je n'avais rien de physique!!?? et en Février 2000: crises de douleurs très forte a l'avant bras droit/paresthésies/touché "glacé"/perte de force!!! et la dépression est arrivée/crises de tétanie aiguës/perte de mes cycles a l'age de 45 ans/pleurs++++/idées noires= j'ai somatisée: rongée par harcèlement moral/cuite= j'ai eue une pension d'invalidité 1 depuis 2003( paroles de la BM, quand j'ai reçue l'avis favorable: "a h, enfin elle rapporte" no comment!!! j'ai demandée seule le divorce( j'ai eue droit a l'aide juridictionnelle) aide aussi par l'assistante sociale: APL/CMU/FSL: car il a fallut que je me loge/me meuble: j'ai emportée mon linge et des bricoles!!! ELLE a vécue 4 ans après mon départ en 2006: sans soucis/logée par son fils/chauffée etc!!! et aussi pas inquiétée par la justice!!!! car mon avocate m'a s dit: qu'il n'y a rien en justice contre un HM familial= OU SONT LES PREUVES? j'ai eue que mes yeux pour pleurer!!! je me bats aussi, comme isabelle, pour que la justice réagisse++++ Depuis 6 ans, je revis/respire, malgré mes douleurs/mes cauchemars récurrents!!! je travaille a mis temps/me reconstruit doucement!!!! courage Sarah et Isabelle: ne baissez pas les bras.

  • Bonjour à toutes... j'ai été et je suis toujours sous l'emprise d'un pervers narcissique, je l'ai quitté il y a plus de deux ans maintenant, j'avais 40 ans et 2 enfants d'un précédent mariage qu'il a malmenés psychologiquement pendant les 5 ans ou nous sommes restés ensembles, marié...jamais de violences physiques directes, mais il pouvait nous impressionner par sa force en cassant des objets, cela pouvait dire également "regarde ce que je peux te faire"...beaucoup de violence psychologique, isolement social, en me faisant passer pour un monstre auprès de tous, humiliation, dénigrement, périodes de harcèlement et de surveillance... après l'avoir quitté, j'ai découvert 4 mois plus tard que j'étais enceinte de lui; incroyable...alors qu'il était stérile et que pendant toutes ces années rien...c'est comme si il m'avait rattrapée avec des tentacules...j'ai décidé de garder la petite qui est un véritable petit amour...mais à quel prix...tout le monde sait ce que c'est de survivre avec un manipulateur et d'avoir un enfant avec eux; je le savais aussi, mais ma grossesse était trop avancée; nous sommes toujours séparés et vivons chacun de notre côté, mais nous entretenons encore des relations proches...c'est ce qui me permet de garder ma fille le plus longtemp possible et de ne pas la mettre dans ses griffes avant qu'elle soit un minimum armée, en attendant impossible de refaire ma vie, j'ai tellement envie de rencontrer quelqu'un de normal, j'espère y arriver un jour mais je sais que ce jour là je devrai renoncer à une partie de la garde de ma fille; et en attendant j'essaie de me ressourcer partout ou je sais, mais c'est très dur car dès que je suis de façon prolongée avec lui, je me sens tellement mal...j'espère tenir le coup le plus longtemps possible...

  • Bonsoir,
    Il y a moyen de préparer et d'aider les enfants à "évoluer" dans ce milieux de manipulation perverse...
    Si vous le souhaitez, contactez moi.
    Courage!!!
    Geneviève

  • Bonsoir,
    je fais aussi partie de celles qui vivent avec un pervers manipulateur. Je subis quotidiennement les humiliations et tout ce que vous subissez, vous qui témoignez. D'autant plus que je suis agricultrice et que je travaille avec mon mari
    J'ai avancé sur la prise de conscience de son fonctionnement , malheureusement, je me sens prisonnière de ma situation: je reste à la maison car j'ai 3 enfants, également sous l'emprise psychologique de leur père, surtout l'un de mes fils (16 ans). Je reste pour servir de bouclier en quelque sorte, mais j'avoue que je m'épuise et je ne "gère" pas toujours...
    C'est vrai que je suis réellement à la recherche de conseils très concrets pour me sortir, moi et mes enfants de cette situation

  • Bonjour à toutes et tous, n'oublions pas que même les hommes peuvent vivre avec un P N.
    Je découvre seulement l'existence de pervers narcissiques.
    Diable!!! Impressionnant, les similitudes de toutes ces expériences de vie partagée au côté d'un P N.
    Le conseil,quittez vite un pervers narcissique, vous êtes en danger,vos enfants feront la part des choses et vous reviendront,il provoque une telle intox,qu'il y a des cas de suicides...ATTENTION.
    J'ai vécu (et vis, hélas encore)23 ans marital,de 1986 à 2009, 4 enfants(dont 1 p.tit bout décédé après la naissance)...J'ai oeuvré pour porter cet homme comme un grand gamin, sans activité prof pendant 10ans, vivant de loisirs, lui donnant 50% de ma maison sur acte.Puis en 2000, ayant son activité je lui demande de se faire enfin un salaire, étant en congés parental. Jusqu'en 2008 il participe financièrement en pestiférant tous les débuts de mois. GALERE !
    Malgré tout,nous nous aimions beaucoup, un père sympath, irresponsable dans les vraies obligations, sauf dans les loisirs et voyages.J'étais surtout son pilier, sa force.
    Cet homme n'a jamais connu la faim, dès sa naissance il était couvert de présents, la famille lui prêtant voiture, appart au bord de mer, sa gd mère lui faisait un chèque tous les mois jusqu'à notre vie commune, un enfant Gâté, capricieux.
    En 2008, j'exige une séparation, cet homme que j'avais adulé, chouchouté, épaulé, dévoilait cette maladie , puissance 1000,
    plus d'amour mais une haine à faire froid dans le dos. J'avais découvert qu'il avait plusieurs maîtresses depuis 3ans,et d'autres 10ans avant.
    2009...L'apothéose, perversité, détruire la mère aux yeux des enfants, aidé de sa mère(PN), des stratégies diaboliques s'installent, pour me faire craquer, me virer de mon domicile, etc....
    Le soucis que je rencontre,bien qu'il se soit marié en 2011, avec une de ses maîtresse,pour montrer qu'il est stable, foutaise, ils vivent à 250km, nous cohabitons 3 jours par semaine sous le même toit,car son activité est à l'arrière de notre maison ou je vis avec nos 2 enfants de 19 et 14 ans la semaine et celui de 21 le W K..
    Depuis 3 ans des pièces sont cadenacées,détruites à coup de RANGERS, il s'est accaparé sa chambre, tous les soirs je suis avec mon pyj et affaires de toilette, à savoir ou je vais dormir n'ayant pas de chambre, je l'évite pour éviter toute violence, le soir pour se diriger jusqu'à sa chambre, il traverse les pièces en s'éclairant d'un pistolet TASER. J'ai une grande sagesse et reste très calme pour ne rien faire paraître aux enfants, qui en ont assez bavé de 2006 à 2009.
    Mon avocat me dit qu'il est propriétaire à 50%,de ce fait il peut vivre au domicile de ses enfants...Il a donc 2 domiciles, vit comme le maître absolu sans aucune charge,puisque depuis 2009,j'assume toutes les charges financières, enfants, maison, emprunts, etc...Pour m'anéantir,il a demandé au juge de placer notre fils de 14 ans,absent de l'école, me faisant passer pour une instable,incapable et +.Je refuse,bras de fer avec juge.
    Comment puis-je faire pour qu'il quitte les lieux, sachant que que je veux racheter sa part de maison, l'ayant financé à 80%.
    Je commence les démarches avec avocat, mais la violence perverse va exploser.


    PATRICIA

  • Bonjour,
    Je suis stupéfait de tous ces constats. Mais sachez que l'inverse existe aussi. Que toute ma vie d'homme marié n'a été que souffrances, d'anéantissement de la femme sur l'homme.
    D'autorité de la première me privant de la complicité de mes deux fils. Que de tâcher de leur inculquer les joies du sport, je sois parvenu au piètre constat : bières, tabac, drogue. A venir me voler tout ce qui se voulait de valeur, à sans doute le transformer en leur manque hallucinogène. Je n'ai plus aucun contact avec eux, et ai fait en sorte qu'ils ne puissent plus me contacter. Ce qui n'a pas empêché le plus âgé à contacter ma mère de 85 ans, tout récemment, lui l'infirmier. Lui annoncer que lorsqu'elle nous quitterait, il récupérerait tout, que rien ne me reviendrait. Me bannissant de tous les mots.
    Aujourd'hui allongé en permanence suite à de graves problèmes lombaires, d'une opération chirurgicale promise, qui ne vient pas...le bonheur des nouveaux quotas !
    Ma seconde femme sous une forme toute différente, parvient pour ainsi dire, au même résultat, avec ce troisième fils. Notre complicité s'est envolée, seul à ses yeux compte tous les excès que permettent les jeux vidéo, qu'elle lui attribue.
    La copine de ces images de synthèse passe au-dessus de l'amour pour un père. L'hypocrisie a pris le pouvoir, seul mon argent compte. Où est passé mon idéal de la vie ? Ayant donné en caritatif ( parrainages d'enfants d'Inde et d'Afrique. Toujours impliqué auprès d'Amnesty et MSF) , en bénévolat
    ( cours par correspondance pour des détenus et handicapés, enregistrements d'histoires pour les enfants atteints de cécité, création d'un club de basket, donnant durant plusieurs années des plus petits aux plus grands ).
    En dons du sang ( 300 km AR en plasma et cytaphérèses ).
    Oui ! Je suis plus que blessé ! Oui le 2 octobre je célébrerai avoir trois mois en arrière fait une tentative de suicide
    ( 36000 mg d'antalgiques ingérés en vain ) !
    Et rien qui depuis se soit amélioré. Je veux bien admettre que les femmes souffrent du machisme, de violences, et que ce soit plus qu'inadmissible. Mais sachez qu'il existe des hommes hypersensibles dont on sait trop profiter !
    En espérant que le mot violence ( physique ou psychique ) soit banni un jour de nos consciences tant mâles que femelles.
    Cordialement humandab

  • Bonjour,
    Je comprends parfaitement votre position.
    Personne ne dit qu'il n'y a pas d'homme qui souffrent de manipulation ou de violence conjugale !!!
    La seule chose est sans doute que les femmes ont plus le courage ou la volonté de partager.
    A vous de jouer !
    Cordialement, Geneviève

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu