Avertir le modérateur

Hommes victimes de violence conjugale ...

homme victime, violence conjugale faite aux homme, femme violente, femme manipulatrice perverse, sos hommes battus, homme battuLes hommes peuvent aussi être victimes !

Statistiques :
136 000 hommes Français sont victimes de "violences physiques ou sexuelles par conjoint ou ex-conjoint".
Le chiffre provient du rapport publié dans le bulletin d’octobre de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP)

Une victime sur cinq est un homme.
En France, un homme décède de violence conjugale tous les dix jours.
Une femme tous les trois jours.

Les hommes victimes de violence conjugale sont souvent victimes d'abus à la maison, que ce soit de la part de leur femme ou, dans le cas des couples de même sexe, de leur partenaire.
La violence est souvent un problème de perte de contrôle. Lorsque l’on ne trouve pas les mots pour exprimer ses émotions, ses frustrations, les gestes prennent le relais.
Les agresseurs pensent qu'ils ont le droit de manipuler, de contrôler et d’humilier une autre personne. Cette croyance est non seulement tenue par des hommes, mais aussi par certaines femmes.

Violence conjugale :
Nous savons que beaucoup d'hommes vivent l’abus et qu’ils gardent cette expérience traumatique secrète… Il est difficile d’assumer cette position de manière publique…
Il n’y a aucune différence dans la souffrance individuelle, la peur et la douleur ressentie par un homme ou par une femme dans une telle relation abusive.
Ce qui est essentiel, c'est que la souffrance soit prise au sérieux, et que le soutien et l'aide soit disponible en cas de nécessité, sans aucune distinction de sexe !
La plupart des effets de l'abus de violence domestique sur les hommes sont les mêmes que pour les femmes.
Les hommes victimes de violence conjugale sont susceptibles de se sentir profondément blessés dans leur estime d’eux même. Ils peuvent vivre une perte profonde de confiance, se sentir isolés, coupable et confus au sujet de leur situation.
«Au début, elle m'a découragé de voir de vieux amis, des amis en particulier les femmes. Elle a menacé de recourir à la violence contre eux. Par exemple:« Si telle ou telle visite ici, je vais mettre un couteau dans ses tripes. "... Elle disait être draguée par mes amis... Cela m'a laissé méfiant de mes amis. J'étais fou de jalousie. Tout cela a eu pour effet d'endommager mon réseau social. " (Thomas)

Un grand nombre de victimes masculines d'abus, ont beaucoup de difficulté à définir cette violence subie comme telle. Cette réalité est partiellement due à l'image que notre société a de l'Homme.
Les hommes sont souvent considérés comme fort, autoritaire et macho. On enseigne aux garçons, dès leur plus jeune âge, qu'il est indigne pour un homme de pleurer et d’exprimer ses émotions.
Pour beaucoup, l'idée qu'un homme adulte puisse avoir peur ou être vulnérables est un sujet tabou.
L'idée qu’un homme, le plus souvent physiquement plus fort puisse être battu, semble ridicule.
De ce fait de nombreux hommes victimes de violence se sentent «moins homme".  Les victimes de sévices, se sentent comme s'ils n’étaient pas suffisamment virils que pour avoir la capacité de prévenir ces abus.
"... Elle avait l'habitude de régulièrement crier contre moi et m'a frappé, mais quand j'ai eu besoin de points de suture à la tête elle m’a attaqué avec un couteau." (Anon)
"J'ai dit à mes collègues que je m'étais gratté durant la nuit à cause d'un changement de lessive - en fait, c'était ma femme qui  fait ça, mais je ne pouvais pas leur dire." (Anon)

 «Après Betty m'avait menacé avec un couteau à de nombreuses occasions, et j’avais esquivé ces missiles avec succès. Elle a finalement atteint son but un matin en me frappant avec un bol à un centimètre de mon œil. Je suis arrivé au travail ce matin là avec vêtements tachés de sang et a dû expliqué ma situation … "(Thomas)

La réalité est que si un homme est agressé physiquement par son épouse ou partenaire, il choisira souvent de prendre une raclée plutôt que de riposter pour se défendre et causer ainsi un préjudice à l’agresseur…
S'ils ripostent, ils sont conscients qu'ils ont de grands risques d’être accusé d'être un agresseur eux-mêmes !
Mais la violence n'est pas toujours physique, et beaucoup d'hommes ont en commun avec de nombreuses femmes, le fait qu’ils font face quotidiennement à de la violence verbale et psychologique dans le silence et durant des années parfois.
Leur estime d’eux même est lentement érodés, et ils sont de plus en plus replié sur eux même et isolé de ceux qui les entourent.


Etes un homme ne veut pas dire êtes insensible à la douleur!

 Lire la suite: ...

 

Geneviève SCHMIT

Soutien psychologique et stratégique des victimes de violence psychologique à Paris, Seine & Marne et à distance par téléphone ou Skype
06 43 43 15 79

Commentaires

  • J'ai toujours résisté à ses provocations faites de véhémence et de coups - peut-être à cause de mon éducation - et je le paye très cher aujourd'hui, avec beaucoup d'amertume. Mais je ne veux pas refaire le film ; donc j'assume dans une douleur nouvelle, insoupçonnable alors. Me voilà inapte, l'étais-je déjà avant ? Je découvre la peur. Le prix de la conscience ?

    Les cas décrits sont criants de vérité.

  • J'ai vécu 45 ans avec un pn avant que l'on pose un mon
    après toutes ces souffrances et humiliations.
    Je suis tres bien soutenue et aidée
    Je l'ignore je sort beaucoup le soir l’après midi , seule
    Je suis tres bien conseillée et je doit arriver à faire ce que l,on me conseille je met le temps et j'y arrive et j ai 77 ans

  • j ai vécu 45 ans avec un pn avant qu il soit diagnostiqué
    je suis tres bien soutenu et conseille et maintenant j ai réussi je ne crie jamais je parle calmement et surtout je l'ignore et je sort beaucoup seule
    je ne peu pas divorcer car la maison ou nous habitons est a moi et bien sur il ne partira pas

  • Bonjour, Je crois que cela vaut la peine de tenter de le faire partir...
    J'ai plusieurs patientes dans cette situation qui y sont arrivées ...
    Courage !!

  • Je suis avec grand intérêt tout ce qui se dit et s'écrit sur le sujet pour savoir comment réagir avec ma fille qui à mon humble avis est dans une relation avec un PN. Merci.
    JB

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu