Avertir le modérateur

Le masque du psychopathe

Psychopathe, pervers narcissique, manipumateur perversCet article scientifique très complet décrit avec une grande clarté la psychopathie, cette pathologie très répandue dans nos sociétés et attribuée aux manipulateurs pervers narcissiques

 

En 2009, la Revue Médicale de Bruxelles publiait un article de synthèse sur la psychopathie :
La psychopathie : depuis « The Mask of Sanity » aux neurosciences sociales
Recherches de S. J-J. Leistedt, S. Braun, N. Coumans, P. Linkowski

 

Retransmis dans son intégralité, cet article est clair et vaut la peine d’être lu.
Ce travail scientifique de recherche peut aider les victimes, hommes et femmes à mieux démasquer et mieux comprendre le fonctionnement physiologiques des nombreux psychopathes qui les entourent.
Il peut également aider à mieux en comprendre la gravité et l’incurabilité, afin de prendre la seule décision saine : FUIR !

Bref portrait des psychopathes écrit sur la base des informations de l’article

Les psychopathes des apparences rassurante et poussent à l’intimité par la confiance qu’ils nous inspirent naturellement. Ils exercent sur leurs proie une attraction magnétique qui les rends irrésistibles.

Les psychopathes, comme les manipulateurs pervers narcissiques sont pour la majorité des hommes avide de pouvoir et de reconnaissance.
S’ils ne réussissent pas brillamment dans la société, ils vont se donner un masque de réussite et entrer dans la mythomanie.

Sous un masque de normalité, ces psychopathes vont attirer à eux des personnes dégageant une grande empathie, généreuses, brillantes dans certains domaines enviés par le prédateur.
Victimes et prédateurs vont se « trouver » pour créer un « couple » dans lequel l’horreur du « jeu«   relationnel pervers va pouvoir s’installer.

Même s’ils ne deviennent pas des tueurs, ils sont extrêmement dangereux car leur mental ne ressent aucun affect et ne peut donc aucunement tenir compte des besoins de l’autre.

Pour compenser leurs manques et pour se sentir exister ils vont instinctivement mettre en place toutes des stratégies compensatoires.

Un psychopathe est résistant aux thérapies et non seulement elles ne les soignent pas, mais elles peuvent même aggraver leur dangerosité. La thérapie peut devenir le lieu idéal pour affiner leurs stratégies perverses. La plupart du temps ils refusent catégoriquement toute prise en charge psychologique ou psychiatrique.

Il y a énormément de psychopathes parmi nous. De plus, nos sociétés hyper-narcissiques, hyper-violentes et hyperactives contribuent à en créer toujours davantage.

Les manipulateurs pervers narcissiques sont associés aux psychopathes en raison du grand nombre de points communs avec eux. Leur froideur affective, leur absence totale d’empathie, leur perversion, leur capacité à fasciner, à téléguider leurs proies leur donne une forte composante psychopathique.

Bien que ce diagnostic ne figure pas encore dans les grandes classifications psychiatriques actuelles, il se rapproche du trouble de la personnalité narcissique et du trouble de la personnalité psychopathique, sans les recouvrir tout à fait. »

Les psychopathes et les pervers narcissiques sont les bras armés d’un patriarcat en perte de pouvoir.

Geneviève SCHMIT

 

La psychopathie : depuis « The Mask of Sanity » aux neurosciences sociales

Lire la suite - (intégralité de l’article, source : Sott.net)

Commentaires

  • Intéressant même si le rapprochement des deux pathologies est exagéré.
    Un point cependant, la psychopathie n'est pas un handicap exclusivement masculin et, en règle général, le psychopathe n'est ni matriarcal ni patriarcal en tant que tel.
    Il sera l'un ou l'autre en fonction de ses besoins.

  • Bonjour, j'ai lu votre article avec attention et beaucoup de ressenti. La photo des masques sur un mur m'a laissé sans voix, car la première année ou je suis partie en vacances dans le Sud de la France avec mon charmant compagnons "pervers", nous sommes tombé sur cette façade joliment sculptée et nous l'avons prise en photo.
    Alors en effet, le pervers narcissique ne ressent aucunes compassions, il ment pour se faire passer pour quelqu'un de sensible, peut même s'apitoyer sur sa vie, son sors, et sa difficulté a faire face a la dure loi de la vie....?
    Et gentiment vous poignarder dans le dos. Et la!
    Vous vous dites qu'il est capable de manipuler sa façon de parler, sa manière d’être, et il parait d'un coup, beaucoup moins fragile.
    Monsieur ne vis plus avec moi, mais il s'est installé dans un restaurant hôtel en face de mon domicile....
    Il veux se sentir existant et essaye de me nuire au travers des textos d'intimidations ou de grandes haine et jalousie, allant jusqu’à s’estimer faire des choses plus intéressantes que moi pour sa fille dont il ne s'est jusqu’à maintenant jamais occupé...depuis les démarches que j'ai entreprises auprès du tribunal. Cherchez l’erreur?
    Elle s'appelle Eyna et passe actuellement un mois de vacances avec lui.
    Et oui...décision prise pour l'instant par le tribunal.
    J'ai qu'une seule angoisse actuellement...car je me sors petit a petit de son emprise que je ne connais que trop bien, c'est l’aptitude a adopter pour ma fille .
    Comment risque t-il d'agir, s'il se sent impuissant devant moi?
    Car je ne veux pas qu’insidieusement l'effet pervers de son père puisse faire du mal a notre fille.

  • Bonjour, je m appelle marie
    Je pense que j ai eu a faire à un pervers narcissique.
    Je suis partie parce que je n'en pouvais plus de sa manière de me manipuler et surtout de me rabaisser
    Je ne faisais jamais bien .
    Je n'avais le droit de rien faire. C'est lui qui gérait tout.
    J'étais complètement anéantie par c est réflexions.
    Devant tout le monde j étais la méchante.
    Ses mensonges étaient insupportables.
    Je suis en pleine dépression et je me demande si je vais m'en sortir. Des envies de suicide très fortes surtout que j'ai eu un cancer. Je n'ai jamais fumer de ma vie ni but de l alcool et je vis avec une trakéo.
    Il m'a dit: "Je ne vais pas me sacrifier pour toi avec ta maladie!"
    Il vit dans la même résidence que moi et j'ai la peur de le rencontrer dans le couloir ou dans l’ascenseur...

  • Bonjour,
    Très intéressée par le sujet car, même si tous les critères en sont pas exacts, mon mari est un manipulateur, tyrannique et dominateur. Effectivement, ces personnes ne savent pas vivre seules; dans mon cas, il me phagocyte jour après jour insidieusement. Difficultés à sortir seule, collé à moi, épiant mes mails et critiquant les contacts que je tente d'établir. Il ne reconnaît jamais ses erreurs jugeant qu'il n'en fait pas ! Il est charmant, très intelligent et instruit, prétentieux : personne d'extérieur ne peut imaginer qui il est vraiment ...
    Je suis sa chose. FUIR c'est la solution mais comment fuir un tel être qui vous culpabilise constamment ? Bref un enfer au quotidien dont personne n'a conscience autour de nous.
    Il me fait peur ...

  • bonjour docteur
    il croit que je suis folle et il me fait disparaitre
    des affa ires puis me les remets dans un autre endroit
    pour me dire tu vois tu ne sais plu ce que tu fait
    que dis je faire comment réagir
    merci de me répondre
    bien cordialement

  • Je lis et relis tous ces commentaires pour me convaincre que je ne suis pas folle.
    J'ai vécu 23 ans avec un homme qui m'a dit, répété
    - que je n'étais RIEN sans lui
    - que j'étais le "moins mauvais choix possible"
    - que j'avais des "goûts de chiottes" ( hyper douée en déco, et cela reconnu mais par les autres)
    - à chaque conversation, que "je n'y connaissais rien"
    - qu'on a pas le droit d'avoir des goûts de riches quand on est née pauvre
    - qu'on ne mord pas la main qui vous a donné à manger
    - qu'il était mon maître

    .....etc etc etc....la liste est si longue que je ne peux vraiment pas l'écrire ici.

    J'ai tenté de me suicider voici deux ans, avant de me résoudre à demander le divorce ( tout est à lui ) Il m'a demandé si je me rendais compte qu'il n'avait pas beaucoup dormi la nuit où j'étais en réanimation !
    Pendant que j'étais en maison de repos, il a emmené sa maitresse dans mon propre lit. C'est la femme de ménage, effondrée de trouver de longs cheveux blonds sur mon oreiller ( je suis très brune ) qui l'a confié à ma voisine.
    Il a aussi planqué des choses, comme écrit ci-dessus par "grelier", pour me faire passer pour folle auprès de mes enfants.
    C'est également un homme instruit, très intelligent, qui en impose, qui a de gros moyens.
    Alors partir n'est pas un mince affaire, il faut le savoir.
    Il n'a lésiné sur rien pour tenter de m'anéantir.Et ce n'est pas fini.
    Le plus dur c'est encore de se reconstruire psychologiquement. Je rame encore beaucoup pour ça.
    Alors courage.

  • Bonsoir, depuis quelques temps, je me pose la question au sujet des enfants qui ont vécu avec un papa manipulateur.
    D'après certains auteurs, parfois l'enfant va "recopier" les agissements du parent. Dans ce cas là, peut-on dire qu'il est/sera manipulateur ou pas ? Auriez-vous un livre à me conseiller sur le sujet ? D'avance MERCI

    P.S. Dans un futur je partagerai mon expérience de vie avec un mari manipulateur

    Annette

  • J'ai quitte un pervers narcissique au bout de 24 ans de vie commune. Pendant longtempś et même parfois maintenant, nous nous demandons ma fille et moi, si ce n'est pas nous qui exagérons et si nous ne sommes pas folles... C'est un homme tres intelligent, qui a fait carrière et dont personne ne peut imaginer qui il etait au quotidien. Le plus difficile pour moi, c'est de me dire qu'il n'éprouve aucun amour. J'aimerai savoir comment s'en sortent les enfants de tels individus. Ma fille est en psychothérapie depuis pratiquement 5 ans et a fait une depression.

  • bonsoir
    effectivement divorcée d'une telle personne est un véritable parcours du combattant! il ment, transforme votre histoire , vous rend responsable de tout! même à vous dire que s'il n'était pas parti, il serait tombé malade! un comble ! il a rejoint sa maitresse , une simple colocataire pour lui qui l'héberge car avec 7000€ , dit-il,il est dans une situation précaire! la justice ne réagit pas ! il faut prouver sa bonne foi!!
    effectivement il aime briller en tout et ne jamais perdre!!
    après une telle histoire nous sommes en pièces détachées!!!
    je ne désespère pas et me je me bats au quotidien!!

  • la chanson de Jean SCHULTES écrite dans les années 80 ("confidences pour confidences) ne décrirait t-elle pas une relation d'amour avec un pervers narcissique? :*

    http://www.youtube.com/watch?v=nqAp8B50CeM


    Paroles Jean Schultheis - chanson Confidences pour confidences:

    Je me fous, fous de vous
    Vous m'aimez, mais pas moi
    Moi, je vous... vous l'aimez
    Confidences pour confidences
    C'est moi que j'aime à travers vous
    Si vous voulez les caresses
    Restez pas, pas chez moi
    Moi j'aime sans sentiment
    Confidences pour confidences
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Mais aimez-moi à genoux
    J'en suis fou
    Mais de vous à moi je vous avoue
    Que je peux vivre sans vous
    Aimez-moi à genoux
    J'en suis fou
    Et si ça vous fait peur
    Dites-vous que sans moi
    Vous n'êtes rien du tout
    Tout pour rien, rien pour vous
    Vous m'aimez, mais je joue
    J'oublie tout
    Confidences pour confidences
    C'est toujours moi
    Que j'aime à travers vous

    Vous pleurez, révoltée, taisez-vous
    Vous m'aimez, mais pas moi
    Moi je vous veux pour moi
    Et pas pour vous
    Vous je m'en fous, tant pis pour vous
    Aimez-moi à genoux,
    J'en suis fou
    Et n'oubliez jamais que je joue
    Contre vous, vous pour moi
    Sans vous, vous l'avez voulu
    Tant pis pour vous
    Aimez-moi
    Mais confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Je me fous, fous de vous
    Vous m'aimez, mais pas moi
    Moi, je vous... vous l'aimez
    Confidences pour confidences
    C'est moi que j'aime à travers vous
    Si vous voulez les caresses
    Restez pas, pas chez moi
    Moi j'aime sans sentiment
    Confidences pour confidences,
    C'est moi que j'aime à travers vous

  • La bataille avec un pervers narcissique est perdue d'avance. Mais on met du temps a s'en rendre compte.Car il est impossible d'imaginer qu'on est avec un monstre. Et ce monstre met en place des startagemes pour nous confondre. Mesdames et Messieurs victimes, partez. C'est difficile mais on finit par se rendre compte que ces monstres n'ont aucune existence personnelle. Ils n'ont rien a offrir a part des illusions et ce sont des somnambules qui cherchent quelqu'un pour croire a leur jeu. On finit par s'en sortir, croyez moi. Cela prend du temps mais ce n'est pas impossible

  • Oui on finit par s'en sortir ... parfois ... c'est pour cela que je me refuse à dire que la bataille est perdue d'avance !

    Par contre, il faut bien définir l'objectif !!

    Si l'objectif est de prendre sa revanche ... avec les armes du manipulateur pervers ... nous allons au casse pipe !
    Jamais nous ne pourrons être aussi fort avec ses armes à lui !

    Si l'objectif est de reprendre en main le cours de ssa vie et qu'on est prêt pour cela à lâcher ... La libération est possible !

    Merci pour ce partage. Amicalement, Geneviève SCHMIT

  • moi j'ai du mal à me dire que c'est fichu avec mon mari....pareil je me dis c'est moi qui exagère....il fait très attention actuellement....il sait que j'ai ouvert les yeux et en même temps j'espère que ça s'arrange mon mari et moi....ma psy voit que j'espère encore même si mon amour est cassé....elle veut que bientôt je prenne rdv pour thérapie de couple pour sans doute qu'elle m'ouvre encore plus les yeux....il me culpabilise, me manipule, dévalorise insidieusement ...mais il n'est pas violent dans ses paroles, physiquement...mais pour le ménage il me culpabilisait, etc...devant ses parents il m'a fait passer pour folle, il a pleuré devant les filles du coup je suis intervenue mais j'ai pleuré aussi...cela a été très dur chez ses parents le 31 déc....et ma psy voit que je suis fatiguée de tout ça c'est pourquoi elle me fait réfléchir sur tout ça en me questionnant sur mon amour pour lui et pour une éventuelle thérapie de couple plus tard pour me faire réfléchir et pour voir s'il se remet en question...désolé d'être longue...jsais plus ou j'en suis...

  • je suis un homme , j'aimerai une prise en charge pour savoir si je suis un PN, dans notre entourage commun, mon epouse a une assistante sociale qui est sa meilleure amie, son amie lui a insufflé l'idée que j'étais un PN. Mon epouse dis de moi que je suis un pervers narcissique (parce que je suis jaloux, parce que j'ai menti en lui glissant un appareil pour l'ecouter me denigrer toute la journée). nous vivons séparement, chacun son appartement, nous n'avons de moins en moins de rapports, pendant la semaine de garde, mon epouse a repris contact avec un de ses ex, qui a reussi dans la vie et ceux sont echangés des SMS.
    j'ai été trompé dans mes sentiments et dans ma vie affective (infidelite virtuelle), malgré son indifference de ma deception, elle me dit "duand j'etais jeune, quand j'etais prise la main dans le sac, je me fermais pour avoir la paix..." que dois je penser ? que dois je faire ?
    est ce que cela fait de moi un PN ? par ce que j'ai eu le doute d'une tromperie, de demander des preuves d'amours, de quémander de l'amour, de faire des cadeaux ? d'essayer tous les jours de dépasser cette déception ?

    j'ai vraiment besoin d'aide !!! au secours

  • Bonjour,
    Si vous pensez que cela peut vous aider j'accepterais de vous prendre en consultation téléphonique ou Skype pour mettre cela à plat et vous aider à y voir clair.
    N'hésitez pas à me contacter.
    Courage! Geneviève SCHMIT

  • Depuis que deux amis m'ont prêté un livre sur le PN, me déclarant qu'à sa façon mon mari était un PN, tout s'éclaircit dans ma tête. Je n'arrive pas à croire que je suis folle, malade, ("vas te faire soigner, je veux pas écouter les propos d'une folle..etc) Il y en a tellement à dire depuis 23 ans. Personne ne me croit et le croit lui. Je ne me sens plus rien, vide, je tourne en rond, me disperse, ai pensé au pire. Je l'ai épousé par amour, après un premier divorce, puis tout a basculé un jour après huit mois de mariage, par un jeu cruel avec une stagiaire durant l'été, pendant deux mois (il y en a eu d'autres.. et ma fille me dit que je suis jalouse et que je devrais me remettre en question) En déni continuel, séduisant l'entourage, il a le don de l'indifférence alors que vous souffrez, cherchez à faire comprendre pourquoi, guettez un regard de compassion.. il tourne les talons et vous plante avec votre souffrance.. et il continue à sourire à l'entourage ignorant ma douleur. Je ne comprends pas pourquoi il m'a sacrifiée, il me dénigre depuis plus de vingt ans, je vis à travers lui, c'est lui qui dirige l'exploitation, prend les décisions, c'est le patron, le maître comme tout le monde l'appelle et moi je suis transparente. Il n'y a pas d'échange avec l'entourage, il m'a gommée, mise à l'écart (c'est toi qui t'exclut parce ce que tu le veux bien..etc) et le pire c'est que je sens le rejet de la majorité de l'entourage. Je n'arrive plus à garder mon calme, explose, mon mari retourne à chaque fois la situation à son avantage, me faisant passer pour une malade et lui une victime. Je ne supporte plus les attentions qu'il peut avoir avec les autres femmes ("mais non, il t'aime, tu te fais des idées...) et n'accepte plus qu'il nie l'évidence. Maintenant je suis en révolte, moi non plus je ne m'excuse plus auprès de lui je n'y arrive plus et étant donné que je me sens coupable d'une façon écrasante, j'essaie d'analyser et je me dis que c'est peut-être moi la perverse narcissique. Je ne sais plus qui je suis....

  • Bonjour,
    je suis victime depuis 15 ans d'un PN (tromperie, humiliation, dénigrement, victimisation ....) et suis parvenue à le quitter en décembre 2012. Oui, c'est possible, mais lisez la suite. Depuis cette date, je vis un enfer.J'ai subi son harcèlement durant 4 mois sans rien dire,jusqu'au jour où il s'en est pris à mes enfants, me dénigrant, me salissant auprès d'eux par textos et appels téléphoniques.J'ai alors porté plainte le 18/05/2013 pour appels malveillants(condamné en 11/2013 à 4 mois avec sursis, interdiction de m'approcher et obligations de soins). il n'a pas supporté que je porte plainte et dès le 21/05/2013, il m'a harcelé au quotidien : a craché sur ma fille, me poursuivait en voiture dans les rues en simulant des accidents, klaxonnait tous les matins devant chez moi,ouvrait mon portail électrique (connaissait le système d'ouverture), taguait des insanités sur moi dans les toilettes homme des grandes surface (avec mon nom et numéro de tél), me déposait des cadavres de lapins ou chats devant chez moi, éclatait mes poubelles, rayait nos voitures, crevait les pneus, hurlait quand je le croisais "fallait pas porter plainte". m'attendait chaque matin et chaque soir devant mon travail... J'ai alors redéposer plainte pour harcèlement en 07/2013. Il a été jugé en 03/2014 et en attendant ce jugement, le juge des libertés et détentions lui avait ordonné de ne pas nous approcher, mes enfants et moi-même et interdiction d'être sur ma commune et ce, jusqu'au jugement. Mon avocate n'avait demandé que des dommages et intérêts, le substitut du procureur a requis en plus du sursis au vu de son "passé" (dépôts de plainte pour tentative de meurtre, de viol, d'agression, d'escroquerie ... plaintes toutes retirées !!!).Le substitut a ajouté, au vu de tout ces faits, je m'inquiète vraiment pour cette famille.Le juge a prononcé 4 mois de prison fermes, 8 mois avec sursis et interdiction d'être sur la commune pendant 2 ans. Mais voilà, il a fait appel et ce jugement est donc en suspend. Il continue son harcèlement. Après avoir tenté de me détruire psychologiquement, il vient d'adresser des lettres de dénonciation auprès de mon employeur, actes d'intimidation auprès de ma maman âgée de 88 ans. Nous avons beau changé de numéro de téléphone, il nous retrouve systématiquement, se procure des pass pour entrer dans le hall d'immeuble de mon ami, urine sur son paillasson,tague sur les murs du hall, contacte sa mère pour lui faire croire que son fils a eu un grave accident ou lui dit qu'il est en train d'uriner sur la tombe de sa mère (enterrée depuis peu, comment l'a t-il su ?). Ce qui m'inquiète c'est de voir l'inertie de la justice au vu de tous ces faits. Il n'a même pas été vu par un expert psychiatre, tout le monde en a peur. Dans ma commune, le Maire a peur de lui et de veut rien faire. Lorsqu'il avait interdiction d'être sur la commune la gendarmerie me disait d'appeler simplement et qu'il viendrait "le cueillir". J'ai appelé des dizaines de fois ils ne sont jamais venus ou trop tard peut-être. Tout le monde en a peur car il est armé (fusil à pompe, révolver) et a des connaissances dans le milieu de la gendarmerie et police. Je m'inquiète beaucoup car il disait toujours "ceux qui montent en prison sont des cons, car ils se sont fait avoir, moi, on ne m'aura jamais". J'ai donc peur qu'il se passe quelque chose avant l'audience en Cour d'Appel. Quelles sont nos possibilités de survie ? Peut-il y avoir un internement d'office car la prison ne changera rien, bien au contraire ?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu