Avertir le modérateur

hypnose ericksonienne - Page 3

  • Narcolepsie & Cataplexie

    narcolepsie.jpg

    Narcolepsie & Cataplexie sont les symptômes d'une maladie paradoxale.

     

    La narcolepsie est un trouble neurologique caractérisé par une somnolence diurne excessive qui s'exprime par des accès irrépressibles de sommeil profond survenant plusieurs fois par jour et durant de 2 à 30 minutes.

    La narcolepsie est un « désordre chronique », une maladie auto-immune. Notre propre organisme détruit les cellules qui synthétisent l'hypocrétine dans le cerveau.

    Il semble s'agir d'une mutation génétique. Dans le cerveau, l'hypocrétine (aurexine, liée à l'appétit) ne fonctionne pas. Le récepteur fonctionne mais l'hormone est absente, c'est l'hormone qui nous maintient éveillée.

    Les symptômes de la cataplexie, s'expriment par une brusque perte de tonus musculaire, de paralysies du sommeil. Des hallucinations hypnagogiques qui peuvent aussi apparaître.

    Lorsque la narcolepsie est associée à la cataplexie, il s'agit de la maladie de GÉLINEAU.

    Lire la suite

  • Les Troubles du Sommeil gérés par l'hypnose et l'auto hypnose

    insomnie.jpgNotre hygiène de vie est souvent responsable de nos troubles du sommeil.

    Pourtant, ce problème touche plus de 10 % de la population adulte. Elle se traduit par un diminution de la quantité et de la qualité du sommeil (difficultés d'endormissement, éveils nocturnes, réveil précoce le matin…). Le sommeil est alors vécu comme non reposant.
    La journée s’accompagne de fatigue, de somnolence et de troubles de l'humeur, l'horloge interne ainsi que nos émotions se trouvent fortement perturbées et cela peut mener à de grandes lassitudes et même favoriser la dépression nerveuse.

    On parle d’insomnie lorsque celle-ci est chronique et perturbe la vie de tous les jours.

    Lire la suite

  • Histoire des Thérapies Brèves - Ceux par qui le scandale est arrivé

    Megglé Dominique.jpgDominique MEGGLÉ


    A sa naissance et dans ses développements au long du XIXe siècle, il était impensable qu’une psychothérapie durât longtemps. La psychothérapie, héritage des magnétiseurs français, était conçue comme un « coup de main » ponctuel pour aider la personne à passer un cap difficile de sa vie.


    Les symptômes témoignaient de la difficulté de ce passage. Aucun praticien ne se souciait d’une « compréhension en profondeur » de l’origine des troubles, et tous pensaient que si le patient parvenait à se débarrasser d’un symptôme, c’est qu’il avait, nécessairement, réaménagé ses profondeurs. Ce qu’il avait réaménagé, comment il l’avait fait, était considéré comme trop compliqué pour être saisi et sans intérêt pour le soulager.
    Pour ces praticiens, seules importaient les solutions aux problèmes, et pas les causes de ceux-ci dans l’histoire individuelle. Par ailleurs, les magnétiseurs croyaient que le patient avait toutes les ressources en lui pour surmonter ses difficultés, et que leur travail consistait à activer ces ressources, grâce à une relation d’échange respectueuse et modeste. Bref, les magnétiseurs ne se sentaient pas pour vocation de guérir la condition humaine. Et cela marchait plutôt bien.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu