Avertir le modérateur

Science

  • Comment neutraliser le management toxique ?

    manageur, harcèlement au travailHarcèlement moral, chantage, manipulation…

    Quand la pression monte au travail, les managers les moins armés déversent leur incompétence sur leurs collaborateurs. Et ça fait mal. Y compris à l’entreprise.

    Comment aider ces tyrans qui, parfois, s’ignorent ?

    Ils ont les faveurs de la hiérarchie, ils s’approprient vos meilleures idées et leur image externe rayonne.
    Mais sous les apparences, ils soufflent le chaud et le froid et prennent un malin plaisir à rabaisser leurs collaborateurs. Jusqu’à l’asphyxie…
    Mal gérés, les « managers toxiques » font des dégâts souvent irréversibles. Non seulement auprès des salariés, mais jusqu’aux fondements de l’entreprise.
    Avec un coût mesurable et des effets collatéraux : « résistance passive », désinvestissement, absentéisme, épuisement psychologique, rupture de sens.

    Comment produire de la performance « saine » sans asphyxier les salariés ?
    Jacques Fradin est docteur en médecine, comportementaliste et cognitiviste, directeur de l'IME et cofondateur de l'Institute of NeuroCognitivism (INC).
    Pour lui, s’il est « managé » efficacement, le « management toxique » n'est pas une fatalité.

    Sa solution : une organisation « biocompatible », c'est-à-dire pleinement compatible avec le fonctionnement humain.

    À quoi reconnaît-on le « management toxique »?

    Lire la suite

  • Neurosciences, physique quantique, de nouvelles pistes thérapeutiques.

     

    neurosciences, psychothérapie, physique quantique, psyDans un article intitulé "Neurosciences & Psychothérapie ", le Dr. Michel Delbrouck explique que les  neurosciences ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques : «Il y a une quinzaine d’années, prévalait un scientisme opposé à la conception psychanalytique, qui voulait expliquer tout le psychisme à partir de la chimie du cerveau et des neurotransmetteurs. Aujourd’hui, il y a un consensus, au moins parmi les personnes éclairées, pour reconnaitre que l’être humain est un objet complexe, constitué au moins autant par son milieu culturel et langagier, par son environnement social et familial, que par son substrat organique".

    Les enjeux des neurosciences sont majeurs en raison du grand nombre de personnes  affectées, de l’impact social et du coût engendré par la prise en charge de ces pathologies.

     

    Définition

    Les neurosciences regroupent toutes les sciences nécessaires à l'étude de l'anatomie et du fonctionnement du système nerveux.

    C'est l’ensemble des disciplines scientifiques qui contribuent à une meilleure compréhension du fonctionnement du cerveau humain et de ses pathologies.

     

    Cas  de la neuro-imagerie

    L'une des activités les plus médiatisées des neurosciences est l'atlas neuro-fonctionnel du cerveau obtenu par les dernières explorations par 'imagerie neurologique fonctionnelle

    Une autre, en plein essor, est la neuropsychologie.

    Depuis une quinzaine d’années, les progrès réalisés en neuro-imagerie ont permis d’extraordinaires avancées en neurosciences: les scientifiques peuvent désormais obtenir des images du cerveau en activité susceptibles d’améliorer le diagnostic et le traitement des maladies neurologiques ou psychiatriques.

    D'après Boris Cyrulnik , les progrès des neurosciences permettent désormais de vérifier l’efficacité des psychothérapies et des état de consciences modifés :

    " Grâce à la neuro-imagerie (1), nous savons qu’une personne dépressive en thérapie échappe aux lésions cérébrales que produisent les dépressions non traitées. Dans le cadre d’une étude récente (2), trente personnes dépressives depuis peu subissent une IRM. Aucune différence n’est alors constatée entre leurs cerveaux et ceux d’un groupe témoin de trente personnes  heureuses ».
    En revanche, un an plus tard, après une IRM de contrôle, les chercheurs constatent que les individus qui souffrent encore présentent une altération des cellules de l’hippocampe, une zone cérébrale support de la mémoire. Les individus qui ont parlé à un thérapeute et ont géré autrement leurs émotions sont indemnes. Leur thérapie a fait baisser leurs sécrétions de cortisol – hormones du stress – qui avaient endommagé le cerveau des autres.

    Les techniques les plus avancées de la neuro-imagerie ont même  permis de visualiser, en direct, les modifications neurobiologiques associées à certains « états-mentaux » et à la pathologie

     

    lire la suitehttp://www.soutien-psy-en-ligne.fr/blog/neurosciences-therapie/

     

  • Et si le bouddhisme pouvait nous expliquer le réel aussi bien que la science ?

    neuroscience, cybernétique, physique quantiqueEt si le bouddhisme pouvait nous expliquer le réel aussi bien que la science ?

    L’astrophysicien Trinh Xuan Thuan, reconnu comme l’un des plus grands connaisseurs actuels des galaxies, n’est pas loin de le penser.

    Par Anne Laure Gannac, psychologies.com le 17/11/2011

     

     

    Trinh Xuan Thuan : "Je cherche la cohérence entre science et bouddhisme"

     

    Et si le bouddhisme pouvait nous expliquer le réel aussi bien que la science ?
    L’astrophysicien Trinh Xuan Thuan, reconnu comme l’un des plus grands connaisseurs actuels des galaxies, n’est pas loin de le penser. Et de pouvoir le prouver.
    Il publie une autobiographie inspirée, où il revient sur ce qui le fonde.

     

    Lire la suite

  • L’effet ”nocebo”

    Coucher de soleil.jpgL’effet ”nocebo”, moins étudié que son jumeau bénéfique, le placebo, est un phénomène psychosomatique souvent ravageur.

    Article extrêmement intéressant écrit par Helen Pilcher, New Scientist

    A la fin des années 1970, Sam Shoeman apprend qu’il souffre d’un cancer du foie en phase terminale et qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre.
    Shoeman meurt effectivement quelques semaines plus tard et pourtant les résultats de l’autopsie révèlent que les médecins s’étaient trompés: la tumeur était en réalité minuscule et il n’y avait aucune trace de métastases.
    “Il n’est pas mort du cancer, il est mort parce qu’il croyait qu’il était en train de mourir du cancer”, résume Clifton Meador, professeur à l’école de médecine Vanderbilt de Nashville.
    “Quand tout le monde vous traite comme un mourant, vous finissez par croire que vous êtes mourant. Tout votre être est convaincu qu’il va mourir.”

    Lire la suite

  • Hormones , forme et anti-âge

    Substituer ou préférer  une phytothérapie neuroendocrinienne proche de la nature ?

    louis-teuliere.jpgPar le Docteur Louis Teulières
    Il y a une phytothérapie classique qui repose  en fait sur les mêmes principes que la médecine allopathique classique. Après un examen physiologique précis et complet, le médecin phytothérapeute établit un diagnostic et prescrit au patient un remède aux propriétés à la fois curatives (éradiquer les causes du mal) et préventives (lutter contre les récidives) ou de qui substitue  un élément physiologique déficient ou manquant.

    Mais c’est un autre concept ,qui travaille à rétablir l’équilibre général du corps, que propose la  phytothérapie de terrain.
    Car on est pas fait pour être malade .
    En tant que représentant  d’une espèce vivante, nous  avons été conçus pour résister, nous adapter et nous reproduire . Ce sont les trois missions principales  assignées à tout être vivant, animal ou végétal , pour que l’espèce dont il fait partie ne disparaisse pas !
    Chez l’homme un grand système s’occupe de tout cela : le méta ( au sens  de multiple et interconnecté) système  neuro immuno endocrinien.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu