Avertir le modérateur

Revue Sexualités Humaines

  • Les compétences émotionnelles pour faire face aux tensions du couple

    couple,tension,crise de couple,sexualité du couple           Les êtres humains sont des animaux sociaux, autrement dit des êtres de relation. Leurs besoins relationnels, de partage, d’échange, de connexion sont parmi les besoins les plus fondamentaux, considérés comme étant essentiels à leur bien-être et leur épanouissement (Maslow, s. d.). Nous avons besoin de prendre soin et d’être l’objet d’attention, d’avoir le sentiment d’être liés tant à d’autres individus qu’à un groupe.  

    Parmi les différentes formes de lien social, les relations de couples sont, pour beaucoup d’entre nous, une des plus importantes. Elles contribuent en effet au bien-être et au sentiment que notre vie ait du sens (Deci & Ryan, 2000). Mais vivre une relation de couple n’est néanmoins pas une chose aisée. En témoigne le nombre de divorces dans nos pays : un divorce pour deux mariages approximativement[1], et combien de relations qui se terminent de manière précoce. Bien que dans ces cas l’issue soit bien souvent définitive, la rupture n’est en fait souvent qu’un moyen d’essayer d’en finir avec les tensions et difficultés qui, invariablement, surgissent au cours d’une vie à deux.

    Dans cet article, nous allons nous intéresser aux conflits et leur impact sur les relations de couple. Puis nous verrons comment notre manière de gérer nos émotions peut être une ressource pour faire face à ces tensions, nourrir l’intimité et retrouver la satisfaction de vivre à deux.

    Lire la suite

  • Rêve de puissance, réalité castratrice

    N°6.jpgRêve de puissance, réalité castratrice
    Quête du divin d’un humain, trop humain


    Par David Simard


    D’Aristote à Nietzsche en passant par Leibniz, puissance et impuissance restent pour l’homme indivisibles. Voyons comment la philosophie peut éclairer la sexualité masculine…


    Introduction
    :

    L’impuissance masculine fait partie des classiques des troubles sexuels dans l’univers sexologique. Le fondateur de la sexoanalyse, Claude Crépault, propose même d’en faire une sexose, c’est-à-dire un dérèglement sexuel d’ordre fonctionnel. Il s’agit d’une défaillance érectile, qui peut avoir des causes organiques mais aussi et souvent des raisons psychogènes. Plusieurs laboratoires pharmaceutiques proposent d’y remédier grâce à un médicament à base de citrate de sildénafil, également utilisé dans le traitement de l’hypertension pulmonaire. Le succès commercial mondial de ce type de médicament indique à quel point la question de la puissance chez les hommes leur est importante.

    Lire la suite

  • Les mystères du point G

    pointg.jpgLes mystères du point G. Mythes et réalités

    Marie-Hélène Colson

    Aujourd’hui, bien qu'abreuvées d’informations, souvent contradictoires, nos patientes s’interrogent toujours sur leur sexualité et leur accessibilité au plaisir.
    Elles s’inquiètent aussi sur l’existence du fameux point G !

    Ce texte présente le grand mérite de recadrer de façon rigoureuse les a priori et les idées reçues et de proposer une facette de l’orgasme féminin décodée par la science.

    Lire la suite

  • SI LE PLAISIR DES FEMMES ÉTAIT CONTÉ…

    jouissance.pngJouissances et orgasmes au singulier 
    Par Cécile Lepoint 

    A travers le parti pris d’une vision intérieure de la sexualité, ce texte évoque avec grâce et nuances l’expérience intime de la féminité sous ses différents aspects… 
    Jouissance, orgasme, plaisir de la femme…

    Autant de synonymes pour les journalistes, les écrivains, les poètes… et mêmes certains sexologues !

    Lire la suite

  • Sexualité et Pornographie, Lien et Séparation dans le Couple

    1802527-2454477.jpg

    Sexualité et Pornographie, Lien et Séparation dans le Couple

    A l’occasion de fêtes ou d’anniversaire, ou pour un cadeau surprise, ils s’offrent des DVD ou de la littérature pornos qui sont très appréciés. Ils les lisent, les visionnent ensemble, ce qui les met dans des états d’excitation les conduisant à faire l’amour très souvent.

    Progressivement, dans le couple, le support vidéo va devenir comme une drogue.
    Ils ne peuvent plus avoir d’orgasmes «vrais», comme ils disent, sans la vision des images d’un film, qu’ils essaient de reproduire, parfois, co-simultanément, par mimétisme, dans leur acte sexuel, comme si le film était pour eux une sorte de guide ou de manuel d’instructions qu’ils doivent, impérativement, suivre à la lettre.

    Sans le support vidéo, leur relation sexuelle devient fade et sans attraits.

    Ainsi la vidéo triangule la relation entre Jacques et Julie.

    Le rapport interindividuel passe par l’introjection commune des images à l’écran.
    Ces images à l’écran introduisent un clivage intérieur, puisqu’ils sont, à la fois, et dedans et dehors.
    En prenant une phrase de Jacques Lacan, on peut dire qu’ils sont « en exclusion interne à leur objet ».
    Mais pour eux, c’est un message vecteur portant et nourricier, même s’ils sont divisés entre cette image à laquelle ils veulent s’identifier – et qu’ils ne sont pas - et cette sensation physique interne qu’ils ressentent - mais qui n’est pas celle des acteurs à l’écran.
    On peut dire ici que c’est la dimension imaginaire, médiatisée par ce support réel, qui reste prépondérante, puisque, si elle disparaît, l’intensité de la relation sexuelle disparaît aussi.

    >>> Pour lire la suite:  http://www.ressourcesmentales.com


    Geneviève Schmit

    06.43.43.15.79

    Mail


    Consultations aux cabinets de Paris et de Seine et Marne
    Soutien psychologique par téléphone - France - Belgique - Canada


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu