Avertir le modérateur

dépression

  • Le jardinage, un outil thérapeutique contre les psychoses.

    P1060337.JPGTomates, courgettes, aubergines, mais aussi plantes aromatiques, hortensias...
    Un jardin semblable à tant d'autres à quelques encablures du centre de Grenoble.

    Ici, ceux qui grattent la terre, sèment et bêchent souffrent de psychoses et de névroses graves et handicapantes.
    Ils fréquentent quotidiennement le Centre de santé mentale de la MGEN de Grenoble, un hôpital de jour.

    Plusieurs fois par semaine, ils se rendent au jardin, à pied, en tramway ou à bicyclette, soit seuls, soit accompagnés par un soignant.
    Nombreux sont ceux qui prennent des psychotropes et suivent une psychothérapie.
    Ici, pas de surmédication, juste les doses nécessaires au soulagement des symptômes, assure-t-on.

    Lire la suite

  • Les thérapies par téléphone efficaces contre la dépression.



    soutien psy,psy en ligne,thérapie par téléphone,dépression,état dépressif,psychothérapeuteLes thérapies par téléphone efficaces contre la dépression. 

    C'est une étude qui va encore irriter les tenants de la psychanalyse traditionnelle. 

     

    Dépression

    La consultation téléphonique est plus facile d'accès pour les patients mais les bénéfices à long terme sont meilleurs en cas de suivi en face à face.

    Lire la suite

  • "Comment la dépression est devenue une épidémie"

    Dépression, antidépresseur, Philippe Pignarre, Comment la dépression est devenue une épidémie"Comment la dépression est devenue une épidémie"
    Philippe Pignarre
    (La Découverte - Poche - mai 2012).

    Depuis les années 1970, le nombre de personnes souffrant de dépression en France a explosé.
    Un mal moderne ?
    Plutôt une affaire de diagnostics et d'émergence de nouveaux "médicaments", explique Philippe Pignarre, auteur de "Comment la dépression est devenue une épidémie" (La Découverte - mai 2012).


    S’il apparaît justifié de parler aujourd’hui d’"épidémie de dépression", il faut immédiatement répondre à la question : mais, avant, il n’y avait pas de dépressions ?

    On pourrait résumer ainsi la réponse apportée dans ce livre : avant, il y avait un chaos de troubles divers, d’états d’âmes différenciés que l’on n’avait aucune raison de ranger dans une catégorie unique : on parlait de neurasthénie, d’acédie, de mélancolie, de spleen, de langueur, etc.
    Alors - question suivante - est-on devenu, d’un seul coup, plus clairvoyant ?
    La science s’est-elle imposée là où la poésie triomphait ?
    La lumière a-t-elle succédé à l’obscurité ?


    C’est une explication peu convaincante même si elle est fréquente.
    Pourquoi serions-nous devenus plus intelligents en quelques années ?

    Lire la suite

  • Les oméga-3 testés pour le traitement de la dépression

    Oméga 3.jpgLes oméga-3 testés pour le traitement de la dépression
    PsychoMédia


    Les compléments d'oméga-3 de type EPA ont une modeste efficacité pour le traitement de la dépression majeure non accompagnée de troubles anxieux selon une étude canadienne publiée dans le Journal of Clinical Psychiatry.

    François Lespérance et ses collègues des universités de Montréal, McGill, Laval, et Queen's (Ontario) ont mené cette étude avec 432 personnes souffrant de dépression majeure, modérée à sévère. Elles étaient assignées au hasard à prendre 1,050 mg d'oméga-3 AEP et 150 mg d'oméga-3 ADH (des types d'oméga-3 provenant de poissons et non de sources végétales) par jour pendant 8 semaines ou un placebo d'apparence similaire.


    Les suppléments n'étaient pas efficaces pour l'ensemble des participants mais seulement pour ceux dont la dépression n'était pas accompagnée d'un trouble anxieux (tel que les troubles d'anxiété généralisée, panique, obsessionnel-compulsif, agoraphobie, phobie sociale, stress post-traumatique, ...). Pour ces derniers, l'efficacité était comparable à celle des antidépresseurs (laquelle est plutôt modeste ont montré des études récentes).

    Lire la suite

  • Le stress durant l'enfance peut altérer structurellement le cerveau

    DSC00092.JPGDes chercheurs de Trinity College Dublin viennent de montrer que le stress durant l'enfance, tel que les abus ou la négligence émotionnelle, combiné avec des prédispositions génétiques, pouvait altérer structurellement le cerveau et rendre les personnes plus susceptibles de développer une dépression ou une dépression chronique.

    L'étude a été conduite sur un total de 24 patients (âgés de 18 à 65 ans) traités pour une dépression majeure.
    Ils ont été examinés en utilisant un appareil d'imagerie par résonance magnétique à haute résolution qui a permis d'observer leurs cerveaux.
    Ils ont également passé une série de tests pour mesurer le stress auquel ils avaient été soumis.
    Les résultats ont été comparés à 27 autres personnes appartenant à la même communauté et présentant les mêmes caractéristiques en âge et en genre.

    Selon l'organisation mondiale de la santé, la dépression affecte 10% de la population mondiale.
    En Irlande, 500.000 personnes souffrent ou seront atteints d'une dépression majeure au cours de leur existence.

    Thomas Frodl

    http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/62785.htm

     

    Lu pour vous par Geneviève Schmit du Cabinet de Psychothérapies Brèves à Paris 17ème et en Seine et Marne

    Mail

    Consultations aux cabinets de Paris et de Seine et Marne
    Soutien psychologique par téléphone - France - Belgique - Canada


    cabinet-hypnose.fr - blog d'actualité sur les thérapies alternatives - paris-emdr.fr - paris-hypnose.fr - paris-tabac.fr - pervers-narcissiques.fr - Manipulateurs le Blog

  • Congrès « Dépressions? »

    Congrès Dépression.jpgLe congrès « Dépressions? » se tiendra du 16 au 18 septembre 2010 à St Malo.

    Au programme

    Découvrez dès maintenant le programme du congrès « Dépressions », congrès à destination de tous les professionnels de santé !

    Télécharger le programme

    NOUVEAU : interview du Dr Claude Virot, Responsable des Relations Internationales de la Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves, organisateur du congrès

    Lire la suite

  • Troubles Bipolaires

    Une étude sur le ressenti des malades bipolaires.

    Pour la première fois, une étude sur les troubles bipolaires donne la parole aux personnes directement touchées par cette maladie.


    But de la démarche: mieux cerner la maladie, pour contrer les nombreux problèmes d'errance de diagnostic.

    troubles-bipolaires_270.jpgLes troubles bipolaires de type 1 affectent au moins 600 000 personnes en France.
    Au départ, il s'agit d'un trouble de l'humeur, normal pour tous, mais qui chez les malades connaît des variations beaucoup plus intenses.
    La maladie les fait passer d'épisodes de longues dépressions à des états euphoriques, en passant par des comportements à risques, voire suicidaires; le tout entrecoupé de périodes d'accalmie.
    Le professeur Philippe Courtet, chef du service de psychologie médicale à Montpellier parle de "source majeure de handicap" pour les jeunes adultes de 15 à 44 ans. "
    Les patients sont victimes de la tyrannie de leurs sentiments.
    Leur vécu émotionnel est mal régulé par le cerveau, ce qui entraîne cette alternance entre phase maniaque et phase dépressive.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu