Avertir le modérateur

neuro science

  • Neurosciences, physique quantique, de nouvelles pistes thérapeutiques.

     

    neurosciences, psychothérapie, physique quantique, psyDans un article intitulé "Neurosciences & Psychothérapie ", le Dr. Michel Delbrouck explique que les  neurosciences ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques : «Il y a une quinzaine d’années, prévalait un scientisme opposé à la conception psychanalytique, qui voulait expliquer tout le psychisme à partir de la chimie du cerveau et des neurotransmetteurs. Aujourd’hui, il y a un consensus, au moins parmi les personnes éclairées, pour reconnaitre que l’être humain est un objet complexe, constitué au moins autant par son milieu culturel et langagier, par son environnement social et familial, que par son substrat organique".

    Les enjeux des neurosciences sont majeurs en raison du grand nombre de personnes  affectées, de l’impact social et du coût engendré par la prise en charge de ces pathologies.

     

    Définition

    Les neurosciences regroupent toutes les sciences nécessaires à l'étude de l'anatomie et du fonctionnement du système nerveux.

    C'est l’ensemble des disciplines scientifiques qui contribuent à une meilleure compréhension du fonctionnement du cerveau humain et de ses pathologies.

     

    Cas  de la neuro-imagerie

    L'une des activités les plus médiatisées des neurosciences est l'atlas neuro-fonctionnel du cerveau obtenu par les dernières explorations par 'imagerie neurologique fonctionnelle

    Une autre, en plein essor, est la neuropsychologie.

    Depuis une quinzaine d’années, les progrès réalisés en neuro-imagerie ont permis d’extraordinaires avancées en neurosciences: les scientifiques peuvent désormais obtenir des images du cerveau en activité susceptibles d’améliorer le diagnostic et le traitement des maladies neurologiques ou psychiatriques.

    D'après Boris Cyrulnik , les progrès des neurosciences permettent désormais de vérifier l’efficacité des psychothérapies et des état de consciences modifés :

    " Grâce à la neuro-imagerie (1), nous savons qu’une personne dépressive en thérapie échappe aux lésions cérébrales que produisent les dépressions non traitées. Dans le cadre d’une étude récente (2), trente personnes dépressives depuis peu subissent une IRM. Aucune différence n’est alors constatée entre leurs cerveaux et ceux d’un groupe témoin de trente personnes  heureuses ».
    En revanche, un an plus tard, après une IRM de contrôle, les chercheurs constatent que les individus qui souffrent encore présentent une altération des cellules de l’hippocampe, une zone cérébrale support de la mémoire. Les individus qui ont parlé à un thérapeute et ont géré autrement leurs émotions sont indemnes. Leur thérapie a fait baisser leurs sécrétions de cortisol – hormones du stress – qui avaient endommagé le cerveau des autres.

    Les techniques les plus avancées de la neuro-imagerie ont même  permis de visualiser, en direct, les modifications neurobiologiques associées à certains « états-mentaux » et à la pathologie

     

    lire la suitehttp://www.soutien-psy-en-ligne.fr/blog/neurosciences-therapie/

     

  • Renaître après un traumatisme.

    traumatisme,boris cyrulnilk,résilence,souffrance psychologique,violence conjugale,manipulateur pervers,pervers narcissique,terrorisme,neuroscience,neuro science,cyrulnik,traumatisme psychique,sciences physiques,marie anaut''La résilience s'installe lorsque le sujet parvient à réguler l'hébétude occasionnée par le traumatisme en puisant de manière salutaire dans un réservoir de protections qui vont l'aider à se préserver de la désorganisation psychique'', écrit Marie Anaut, professeur à l'université Lyon-II, psychologue clinicienne

    Par Martine Laronche, Le Monde le 09/06/2012
    Extranet des Psys n° 10062012


    "Dans les années d'après-guerre, un enfant traumatisé était considéré comme foutu", se souvient Boris Cyrulnik.


        Dans les sciences physiques, le terme de résilience définit l'aptitude d'un matériau à résister aux chocs. Ce phénomène a donné son nom à un concept psychologique : à savoir un processus biologique, psychoaffectif, social et culturel qui permet un nouveau développement après un traumatisme psychique.

        Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, défenseur infatigable de ce concept, coorganise un congrès mondial, à Paris, du jeudi 7 au dimanche 10 juin, et sort un livre collectif qu'il a dirigé avec Gérard Jorland, philosophe et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (Résilience, connaissances de base. Odile Jacob, 224 p. 23, 90 euros).

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu